Remake en sursis : Bérenger s’expliquera à la réunion du Bureau politique du MMM

Avec le soutien de

Le Bureau politique mauve discutera, ce lundi 23 juillet&nbsp 2012, de l’avenir de l’alliance MSM/MMM appelée Remake 2000. La rencontre au sommet entre les dirigeants du MMM et du MSM, le mercredi 25 juillet, sera déterminante.

Où en est le Remake de l’alliance conclue en 2000 entre le Mouvement socialiste militant (MSM) et le Mouvement militant mauricien (MMM) ? C’est la question qui sera posée au leader du MMM, Paul Bérenger, lors du Bureau politique mauve qui se tient dans l’après-midi de ce lundi 23 juillet 2012.

Les principaux lieutenants du chef de l’opposition ne savent plus sur quel pied danser depuis que les premières lézardes sont apparues au sein de l’alliance blanc-mauve. Paul Bérenger y a ajouté à la confusion en venant déclarer publiquement lors de sa rencontre avec la presse, le samedi 20 juillet, que deux députés du MSM ont tenté de « nuire » au MMM. Tout en ajoutant que sir Anerood Jugnauth y a apporté un démenti formel.

Paul Bérenger a toutefois laissé entendre que sir Anerood lui a indiqué, lors de la rencontre entre les deux partis à La Caverne, le mercredi 18 juillet 2012, qu’il n’était pas favorable à ce qu’il seconde la motion du chef du gouvernement pour l’élection de son successeur au Réduit. Sir Anerood a démenti l’information mais elle a été relayée presque au même moment où Paul Bérenger en faisait part à sa conférence de presse.

Au Sun Trust, c’est la crise de nerfs : Paul Bérenger et le Premier ministre, Navin Ramgoolam, donnent l’impression de se lancer des fleurs dans chacune de leurs déclarations publiques. Allant jusqu’à donner dans du « mon bon ami » pour qualifier l’autre.

Pour corser l’addition, la députée travailliste Stéphanie Anquetil a révélé à la presse dominicale que sa consœur du MSM, Maya Hanoomanjee, l’a presque suppliée de poser une question au Parlement, mardi dernier, sur l’implication présumée du député MMM Alan Ganoo dans le scandale qui secoue le Board of Investment (BOI). Maya Hanoomanjee dément mais la balle est partie…

Le deuxième député du MSM censé avoir nui au MMM se trouve être Showkutally Soodhun. Selon les informations parvenues à Paul Bérenger, le président du parti soleil aurait entamé des discussions avec Xavier-Luc Duval, leader du Parti mauricien social démocrate (PMSD) pour un éventuel retour du MSM au gouvernement.

Dans les milieux MSM, l’on récuse une telle manœuvre de la part de Showkutally Soodhun. Quant à l’accusation portée contre Maya Hanoomanjee, les réactions sont mitigées. Même au MMM. L’on indique que l’ancienne Permanent Secretary a toujours eu une relation en dents de scies avec Alan Ganoo, même s’ils ont été en alliance en 2000 dans la même circonscription.

Valeur du jour, il faudra attendre l’issue du Bureau politique du MMM pour savoir si les jours du Remake 2000 sont comptés. Et si la rencontre au sommet de mercredi est toujours à l’agenda. Samedi dernier, Sir Anerood a déjà fait comprendre que cette réunion sera des plus déterminantes quant à l’avenir de l’alliance blanc-mauve.

Au Parti Travailliste, l’on exulte face à cette situation. Chez les mauves, on avance que c’est de bonne guerre, les rouges voulant à tout prix semer la zizanie entre les deux partenaires. Mais la déclaration de Paul Bérenger samedi à l’effet qu’une alliance peut être rompue à n’importe quel moment jette un froid au Sun Trust.

Pour remuer le couteau dans la plaie, aux yeux du MSM, Paul Bérenger a poussé Sir Anerood à quitter le Réduit et le voilà qui a assisté, le même jour, à l’élection du successeur de ce dernier, Kailash Purryag. Récoltant, par là même, les félicitations de Navin Ramgoolam quant à sa présence au Réduit…

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires