Remake 2000 rembobinée : Paul Bérenger reprend contact avec Sir Anerood Jugnauth

Avec le soutien de

Les jours de l’alliance rééditée entre le MSM et le MMM ne sont plus comptés. Echaudé par Navin Ramgoolam, Paul Bérenger a repris contact avec La Caverne.


Le Remake 2000 est ressuscité. En phase terminale depuis que le Mouvement militant mauricien (MMM) semblait se rapprocher du Parti Travailliste (PTr), il a repris des couleurs. Et ce&nbsp après la déclaration&nbsp du Premier ministre Navin Ramgoolam qu’il ne voyait aucune urgence à procéder à une réforme électorale telle que souhaitée par le leader mauve, Paul Bérenger.

Au final, échaudé par les propos du chef du gouvernement à Trou-aux-Biches le mercredi 1er août 2012, Paul Bérenger a rétabli une ligne de communication avec Sir Anerood Jugnauth. Ils sont en pourparlers, a confirmé le fils de l’ex-Président de la République, Pravind Jugnauth, lors d’une conférence de presse ce vendredi 3 août.
&nbsp
Pravind Jugnauth est avare en commentaires sur les pourparlers entre les deux chefs du Remake de 2000, se contentant de dire que ces derniers feront des déclarations en temps et lieu. Dans les milieux mauves, on indique que Paul Bérenger fera connaître sa position ce samedi 4 août lors de sa rencontre hebdomadaire avec la presse.

D’ores et déjà, il ressort qu’après ses déclarations qui laissaient penser qu’il y avait un rapprochement des mauves avec les rouges, Paul Bérenger viendra préciser qu’il a coupé les ponts avec Navin Ramgoolam. Le leader de l’opposition a, en effet, mal digéré les propos de son « bon ami » qui seraient contraires à ceux qu’ils a tenus durant ces derniers jours.

Un des contentieux entre les deux leaders politiques porte sur l’avenir du Best Loser System. Le MMM souhaitait que le mécanisme soit optionnel alors que le PTr est en faveur de son élimination pure et simple.

Paul Bérenger a déjà reconnu que Navin Ramgoolam n’est pas « sérieux » sur ce dossier et qu’il a été, encore une fois, mené par le bout du nez par le leader rouge. C’est dans ce contexte particulier, selon nos renseignements, qu’il a demandé aux seconds couteaux de couper tout contact avec les travaillistes.

Au&nbsp MMM comme au&nbsp MSM, on s’accorde à dire que Paul Bérenger a pris le risque de mettre le Remake 2000 au placard face aux promesses du chef du gouvernement sur la réforme électorale et l’avènement d’une IIe République. Certains voyaient déjà Navin Ramgoolam au Réduit, et Paul Bérenger au bâtiment du Trésor, dans le cadre d’une coalition rouge/mauve qui a été affublé du qualificatif « d’alliance de la trahison ».

Des dirigeants des deux partis estime qu’il&nbsp est clair que Paul Bérenger a été balancé par Navin Ramgoolam comme en 2010. Mais, en fin de compte, dit-on chez les mauves, cet épisode a démontré que le MSM est « fragile ». Face au rapprochement annoncé entre les mauves et les rouges, la députée Pratibha Bholah a abandonné le Sun Trust pour s’agripper au vaisseau travailliste.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires