Relations PTr-PMSD: l’opposition en attente

Avec le soutien de

Xavier Duval et Michael Sik Yuen, le 2 juin dernier, lors du congrès de l’aile féminine du PMSD. 

Ils attendent un move du leader du PMSD. Les dirigeants du Remake sont convaincus que Xavier Duval n’aura d’autre choix que de quitter le gouvernement avec l’expulsion annoncée de Michael Sik Yuen du parti puisque ce dernier «est déjà passé au rouge». Le bureau politique des Bleus se réunira demain, lundi 30 décembre, pour débattre de cette motion.

Jamais Xavier Duval n’a autant retenu l’attention sur la scène politique qu’en cette fin d’année. Même si les dirigeants du Remake continuent à vaquer à leurs occupations, entre autres en participant aux nombreuses fêtes de fin d’année régionales, force est de constater qu’ils attendent un move du leader du Parti mauricien social démocrate (PMSD).

Plusieurs d’entre eux sont convaincus que Xavier Duval n’aura d’autre choix que de quitter le gouvernement avec l’expulsion annoncée de Michael Sik Yuen du parti puisque ce dernier «est déjà passé au rouge». D’autant plus que l’exécutif bleu anticipe déjà une réclamation du portefeuille du Tourisme une fois que le bureau politique du PMSD aura ratifié l’expulsion du député correctif de Curepipe. Le bureau se réunira demain, lundi 30 décembre, pour débattre de cette motion.

Le poste devrait alors revenir, si Navin Ramgoolam accepte les conditions de Xavier Duval, à Thierry Henry. Interrogé sur cette possibilité, le PPS affirme qu’il se tient prêt à toute éventualité. «Si on m’offre un portefeuille ministériel, je ne vais certainement pas refuser. Mais je n’impose rien à qui que ce soit. De toute façon, il faut attendre la réunion du bureau politique pour connaître la suite des événements», a déclaré le députédu PMSD à l’express, hier.

Entre-temps, Michael Sik Yuen est devenu l’interlocuteur privilégié de Jocelyn Grégoire au sein du gouvernement. Et cela sur proposition de Ramgoolam lui-même. Toutefois, au MMM, certains pensent que c’est le leader du Parti travailliste qui a toutes les cartes en main pour gérer la crise au sein de l’alliance gouvernementale. «Et au final, ce sera Xavier Duval le dindon de la farce», laisse-t-on entendre discrètement. «Navin Ramgoolam tiendra Xavier Duval jusqu’à la fin et ce dernier devra accepter sans broncher les conditions du chef», explique un membre du bureau politique mauve.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires