Reggae Donn Sa 5 : La grande famille du Reggae s’est réunie pour un spectaculaire concert

Avec le soutien de

Enorme succès pour la cinquième édition du Festival Reggae Donn Sa. Plus de quinze mille personnes étaient regroupés au stade Germain-Comarmond, Bambous, hier, 27 novembre. Les artistes ont tenu leurs promesses et le public mauricien conquis.

Plus d’une dizaine d’artistes se sont rassemblés pour offrir le meilleur du Reggae aux Mauriciens. Parmi eux, les deux artistes de renommée internationale, Yannis Odua, venu de Martinique, et Daddy Nuttea, originaire des Antilles. Un rendez-vous que bon nombre n’ont pas voulu manquer.

«Ce festival est vraiment au top», lance Yannis Odua, apportant ainsi son soutien aux Otentik Street Brothers. Le reggaeman en est à sa première visite à Maurice et il affirme être heureux de pouvoir chanter pour le public mauricien.

Quelque quinze milles personnes ont vibré au rythme du Reggae. Le public a accompagné les artistes du début jusqu’à la fin de ce grand festival annuel. Surtout que les artistes ont su jouer sur un répertoire connu du public en y ajoutant quelques nouveautés. Par exemple, Daddy Nuttea a proposé une de ses compositions inédites, intitulée : Silhouette. «Ce morceau n’est pas encore sorti, je vous l’offre et c’est à Maurice que je vais le chanter pour la première fois», lance à la foule en délire le chanteur venu spécialement des Antilles.

Des tubes les plus populaires aux nouveautés, les artistes ont fait le tour de leurs plus beaux morceaux : Shao Boana, artiste de Madagascar, Malkijah, de La Réunion, Ras Ricky et Mercenary, des Seychelles.

Il faut également rappeler que le Festival Reggae Donn Sa, c’est l’occasion de sensibiliser les gens sur l’importance de la lutte contre le Sida. Et pour cela, le Kolektif Revey Twa a misé sur la prévention en offrant des préservatifs, tout en passant le message pour le respect des séropositifs.

Durant le concert, un séropositif a pu témoigner : «J’ai fait une erreur, je me suis laissé entrainer dans la toxicomanie et maintenant j’ai le Sida. Je parle surtout aux enfants, en leur disant de se protéger et de ne pas faire la même erreur que moi.»

Par ailleurs, Bruno Raya, membre du comité organisateur du festival, a affirmé que la sixième édition du Festival Reggae Donn Sa se tiendra en mai 2011 et comptera uniquement les chanteuses de Reggae. Cela dans le but de valoriser la femme et de lutter contre la violence envers les femmes.

A la fin du festival, c’est un public ravi qui a quitté le stade Germain-Comarmond. Beaucoup se promettant déjà d’y être à la prochaine édition.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires