Reela Hota, danseuse du sublime

Avec le soutien de
Sensible, cette gestuelle. Cette danse fine et souple. Sur scène, c?est un corps de femme qui se laisse prendre par les émotions. Un mouvement gracieux. Une énergie divine. Reela Hota (photo), originaire d?Orissa, en Inde, promet de faire craquer les planches de l?Indira Gandhi Centre for Indian Culture (IGCIC). Cette talentueuse jeune femme y présentera une danse d?odissi vendredi à 19 h 30. L??il est limpide et profond. De même que le mouvement. Reela Hota ne danse pas. Elle laisse son corps s?imprégner de l?émotion du moment. Elle ne pratique pas une danse qui s?adresse au divin uniquement. L?odissi est une danse ?pure?. Interrompant sa démonstration à l?IGCIC, elle se hisse hors des planches pour nous parler de cette technique de danse. ?L?odissi possède un répertoire traditionnel, c?est un dévouement au divin. Je ne mets pas toujours l?accent sur cette part divine. Et selon moi, cette danse est reliée au yoga, à l?être profond?. Selon Reela Hota, la musique, la danse et le yoga ont un point commun : ils se rapprochent de la divinité et des émotions intérieures. La technique de danse exprime la beauté. ?C?est à travers le rythme que vous percevez les sentiments. Et les mouvements deviennent plus élancés. Quand je danse, je me laisse remplir d?amour. Pour le divin. Pour l?être humain.? Elle parle posément. L?amour qu?elle tente de communiquer à travers ses gestes devient visible. Elle touche de par son charisme et son élégance. Il existe tant de douceur dans la gestuelle que le spectateur en ressort troublé. Cette démonstration de danse insuffle un sentiment de profonde sincérité dans la salle de l?IGCIC. La danse est peut-être belle à voir, mais difficile à exécuter. La maîtrise du corps se doit d?être solide. Dans cette fusion avec l?esprit, les jambes se plient avec aisance et flexibilité. Et les talons claquent souvent sur le sol. Comme pour répercuter une musique. Un silence palpable enserre ce corps féminin, dont le visage reste rayonnant. Le sourire fait aussi partie d?odissi. Beauté. Volupté. Reela Hota est accompagnée de son groupe de musiciens. Ils survoleront divers pays après Maurice pour cinq semaines de représentations. Ses débuts ont été faits sous la férule de plusieurs gurus. Le guru Gangadhar Pradhan prévoyait déjà, alors qu?elle avait huit ans, que la fille qui grandirait deviendrait une artiste de renom. Il est vrai que Reela Hota a parcouru le globe. En passant par la Suède, la Slovaquie et bientôt l?Afrique du Sud. Morceau traditionnel, touche de yoga? Elle présentera un spectacle hautement symbolique ce vendredi. L?unique représentation est gratuite. Si l?envie vous dit d?entrevoir cet instantané d?éclat, un détour à IGCIC s?impose.
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires