Redécoupage électoral : les maires ne rencontreront pas sir Anerood Jugnauth

Avec le soutien de

Les maires des cinq villes ont finalement décidé de ne pas se rendre à une réunion avec le président de la République sur le redécoupage électoral dans le cadre des amendements à la Local Government Act.

L’ambiguïté de la position de sir Anerood Jugnauth concernant une éventuelle alliance MMM/MSM qu’il pourrait diriger a entraîné l’annulation d’une rencontre qu’il devait avoir ce mardi 6 mars avec les maires. Cette réunion devait porter sur le redécoupage électoral suite aux amendements à la Local Government Act. Les premiers magistrats des villes ont tout bonnement décidé d’annuler l’entretien.

La décision a été prise, ce matin, à l’issue d’une rencontre avec le ministre des Collectivités locales, Hervé Aimée, à la municipalité de Beau-Bassin/Rose-Hill. Les maires ont fait annuler la rencontre qui était prévue à 10 heures, à la State House, tant que le président de la République ne se prononce pas sur sa position, suite au vote du comité central du Mouvement militant mauricien approuvant une alliance MSM/MMM, comme cela a été le cas en 2000.

« Nous demandons au président d’éclaircir la population sur sa position. Est-il président de la République ou le leader de l’opposition ? », a lancé Hervé Aimée, à l’issue de cette réunion avec les maires des cinq villes.

Le lord-maire, Mamade Khodabaccus, a contacté la présidence pour faire part de leur décision. Initialement, ce sont les maires qui ont sollicité le ministre Aimée, après la déclaration du lundi 5 mars du Premier ministre, Navin Ramgoolam, qui a demandé à sir Anerood Jugnauth de démissionner s’il a été partie prenante des tractations menant à la décision du comité central du MMM.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires