Redécoupage électoral : le MSM accuse le gouvernement « d’ethniciser » l’électorat urbain

Avec le soutien de

Le Mouvement socialiste mauricien (MSM) a officiellement soumis sa réclamation pour un nouvel exercice de découpage des arrondissements municipaux. Un document a été soumis au président de la République, dans lequel le ministre Hervé Aimée et le gouvernement sont accusés de « gerrymandering » ethnique.

Le leader du MSM a rencontré pendant un peu plus d’une demi-heure sir Anerood Jugnauth au Château du Réduit, ce mardi 14 février. Accompagné de Showkutally Soodhun et de Nando Bodha, respectivement président et secrétaire général de son parti, Pravind Jugnauth a présenté le rapport du MSM sur le redécoupage des arrondissements électoraux en zone urbaine.

Le document en question est, selon les dirigeants de l’ancien parti du chef de l’Etat, une étude en profondeur de l’exercice de redécoupage électoral dans les cinq villes du pays dans le cadre de la présentation du nouveau Local Government Act. Ce projet de loi, préparé par le ministre des Collectivités locales, a été débattu et voté sans amendement par l’Assemblée nationale en décembre de l’année dernière.

Le MSM déplore que cet exercice ait été effectué sans consultation, alors que cela avait toujours&nbspété le cas depuis l’indépendance. L’ancien partenaire de la majorité gouvernementale va plus loin en accusant le gouvernement de manipulation des frontières électorales&nbspdans les&nbsprégions urbaines sur une base ethnique.

« Notre analyse approfondie du découpage version Hervé Aimée nous a permis d’établir qu’il y a eu du gerrymandering cyniquement effectué pour favoriser la majorité gouvernementale en place. Trois techniques ont été utilisées, notamment le packing, le cracking et le nesting. L’ethnicisation de l’électorat urbain a été honteusement introduite par le back door »,&nbsp soutiennent les dirigeants du MSM dans un communiqué émis à l’issue de la rencontre avec le président de la République.

Pravind Jugnauth affirme que la position du MSM est la même que celle affichée pendant les débats parlementaires sur le projet de loi où les principaux orateurs de son parti avaient dénoncé le manque de transparence et l’absence de consultations élargies.

« Nous contestons cet exercice effectué dans l’opacité la plus totale et nous demandons qu’il soit refait », explique Pravind Jugnauth.

Le document en question se décline en effet en deux parties. D’abord, il s’agit de présenter une analyse critique du redécoupage électoral initié par le ministre des Collectivités locales, Hervé Aimée, en 2011.

La deuxième partie du document comporte des propositions concrètes pour la proclamation des nouvelles délimitations des arrondissements électoraux dans les régions urbaines. Le MSM invite ainsi le président de la République à user de ses prérogatives sous l’article 9 de la nouvelle Local Government Act (LGA) en vue d’amender le redécoupage électoral proposé par le ministre Hervé Aimée.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires