Recrutements dans la fonction publique: L’opposition inquiète des intentions du gouvernement

Avec le soutien de

Le transfert des pouvoirs de la Public Service Commission (PSC) vers les ministères fera l’objet de deux questions à l’Assemblée nationale ce mardi 28 novembre.

Veda Baloomoody recherchera des précisions sur la proposition de transfert de pouvoirs entre la Public Service Commission (PSC) et les différents départements de la fonction publique. L’objectif annoncé du gouvernement est d’accélérer les procédures de recrutement dans la fonction publique.

Cette proposition a été annoncée par le ministre des Finances, Pravind Jugnauth, lors de la lecture de son discours du budget le 19 novembre dernier. Paul Bérenger, avait pris le temps de commenter cette proposition lors de son intervention dans le cadre des débats budgétaires.

Paul Bérenger estime que les propos du Grand Argentier constituent un grave manque de respect vis-à-vis d’une institution de la République. Il avait même pris le Premier ministre à témoin pour ce qui constituerait, selon lui, un impair et en même temps une motion de blâme pour la PSC.

«Il n’est pas constitutionnellement correct pour le ministre des Finances de venir dire que la PSC déléguera ses pouvoirs de recrutement aux ministères, départements et autres autorités. Cela constitue un manque de respect. La Constitution garantit l’indépendance de la PSC», s’insurgeait le leader de l’opposition.

Il avait mis l’accent sur l’indépendance constitutionnelle de la PSC, rappelant à l’exécutif que tout changement à ce niveau devrait avoir l’aval d’une majorité des trois-quarts à l’Assemblée nationale.

Navin Ramgoolam devra expliquer ce projet de son gouvernement. Une question similaire est inscrite au nom du député Cehl Meeah.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires