Recalée du front bench, Maya Hanoomanjee boude la conférence de presse du MSM/MMM

Avec le soutien de

La députée du No.14 a quitté l’hôtel Le Labourdonnais peu avant la conférence de presse conjointe de Sir Anerood Jugnauth et Paul Bérenger à 11 heures. Selon ses camarades du Sun Trust, elle n’aurait pas appréciée d’être reléguée à la seconde rangée de sièges. Chose que l’intéressée nie.


Maya Hanoomanjee fait encore des siennes. C’est le reproche fait par les principaux membres de l’alliance Mouvement Socialiste Militant/Mouvement Militant Mauricien (MSM/MMM) ce samedi 18 août 2012 à l’issue de la conférence de presse conjointement animés par Sir Anerood Jugnauth et Paul Bérenger.

La députée de la circonscription No.14 (Savanne/Rivière-Noire) a subitement quitté l’hôtel Le Labourdonnais deux minutes environ avant le début de cette nouvelle rencontre des deux partenaires face aux médias, après les derniers tiraillements. Il ressort de l’état-major même du MSM que l’ex-ministre de la Santé n’ait pas apprécié le « seating arrangement » de cette conférence de presse.

Ainsi, au lieu de se retrouver au « front bench », Maya Hanoomanjee a été reléguée à la seconde rangée de chaises, derrière le président du MSM, Showkutally Soodhun. Interrogé par Radio Plus à l’issue de la conférence de presse sur le départ précipité de la députée, Sir Anerood Jugnauth s’est d’abord montré étonné, disant ignorer la raison, en lançant une boutade « en tou le cas, li pane diman permission ».

Quand tous les députés se sont retrouvés autour d’un café, les langues ont commencé à se délier. « Li fek gagne problem la, li bizin ress trankil », a laissé échapper un membre du Sun Trust. « Kan ou ena bane caprice coumsa, ou bizin pas fer politique », s’est laissé dire un autre député du MMM.

Maya Hanoomanjee, elle, n’en démord pas. Si elle a quitté l’hôtel Le Labourdonnais, dit-elle, c’est parce que sa fille a eu une panne de voiture et qu’elle est partie la récupérer. Surtout parce que son petit-enfant était à bord du véhicule. « Bane la pe fer palab », a-t-elle lâché à Radio One quand elle a été invitée à commenter les propos de ses camarades de parti.

Il semble que les relations entre la députée et la direction du MSM soient tendues. Il y a un mois, la députée travailliste, Stéphanie Anquetil, avait publiquement déclaré que celle-ci l’avait approché pour qu’elle pose une question à l’Assemblée nationale sur son colistier du MMM, Alan Ganoo, relativement à l’enquête du Central CID sur le racket en cours au Board of Investment (BOI). Des informations, qui se sont avérées fausses, faisaient alors état que l’étude de l’avocat avait été utilisée pour fabriquer de faux documents bancaires.

Paul Bérenger avait ainsi annulé une conférence de presse conjointe avec le MSM. Il était également agacé par une information à l’effet que Showkutally Soodhun tentait de négocier au nom du Sun Trust avec le Parti Travailliste, chose irréaliste car Navin Ramgoolam ne le tient plus en odeur de sainteté depuis les allégations proférées contre lui dans l’affaire MedPoint.

Au sein du MSM et du MMM, les réactions ont, toutefois, été mitigées par rapport aux déclarations de Stéphanie Anquetil. Il s’avère que Maya Hanoomanjee entretient une relation en dents de scie avec Alan Ganoo, même s’ils ont été en alliance, en 2000, au No. 14.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires