Ramgoolam rend hommage à SAJ et affirme que son gouvernement a rempli ses promesses

Avec le soutien de

Discours fleuve du Premier ministre le 7 décembre dans le cadre des débats budgétaires. Probablement, un discours bilan avant les prochaines législatives.

Dès le début de son intervention d’ailleurs, le Premier ministre tient à faire ressortir que le dernier budget, comme ceux qui l’ont précédé et les décisions d’orientation générale, vise la réalisation des promesses faites lors de la campagne de 2005. «Nos réalisations de ces quatre et dernières années parlent d’elles-mêmes», affirme, à cet effet, le Premier ministre.

Il revient sur la situation héritée du précédent gouvernement et des défis qui se sont présentés à son gouvernement ces dernières années, dont la crise économique mondiale. «Depuis 2008, l’économie mondiale s’est détériorée», insiste, en ce sens, le Premier ministre.

«Malgré la fait que Maurice ait été logiquement affecté, notre succès à rendre notre économie résiliente tient à une combinaison de réformes courageuses et réfléchies en dépit des critiques», assure Navin Ramgoolam.


Hommage à sir Anerood Jugnauth

«Un succès qui est le résultat&nbsp de notre vision, de notre application au travail et à la compréhension et au soutien de la population, et aussi grâce à la pertinence de notre diplomatie économique. Mais là, en toute humilité, je dois dire que nous nous sommes aussi reposés sur les épaules des géants qui ont posé les fondations de cette nation- nos pères fondateurs qui se sont battus pour l’indépendance et qui ont fait face aux défis que notre jeune nation a dû faire face. Et cela inclut tous ceux qui ont, d’une manière ou d’une autre, travaillé pour l’intérêt national, y compris sir Anerood Jugnauth. Nous l’avons toujours dit. Il a également apporté sa contribution au pays. Comme le dit Warren Buffet: «Quelqu’un est assis à l’ombre aujourd’hui parce que quelqu’un d’autre a semé les graines de l’arbre il y a longtemps», dira Navin Ramgoolam, dans un hommage appuyé à l’ancien Premier ministre, sir Anerood Jugnauth.

Le Premier ministre se réjouit de pouvoir poursuivre le travail et surmonter les défis. «Nous avons réalisé ce que nous avons promis… Nous avons conjugué efficience économique et justice sociale», soutient-il. Navin Ramgoolam profite de l’occasion pour critiquer certains de l’opposition qui sont, selon lui, figés dans le temps. Au Premier ministre de citer ensuite des statistiques pour prouver l’efficacité de l’action de son gouvernement dont la création d’emplois, l’investissement direct étranger, les réserves…

«Nous avons pu investir massivement dans le capital humain (éducation, entrepreneuriat, empowerment, santé, lutte contre la pauvreté…) et cela a été rendu possible par les succès obtenus dans la relance de l’économie, dans l’établissement de nouveaux pôles de développement économique, dans la création d’emplois, dans la création d’un plus grand nombre d’opportunités pour chacun et dans l’amélioration des conditions de vie de tous. Tout développement économique repose sur le capital humain et ceci est le fondement de l’action du Parti Travailliste depuis toujours et il retrouve aujourd’hui une nouvelle dimension», affirme, dans le même souffle, le Premier ministre.

Pour appuyer ses dires, Navin Ramgoolam rappelle que, malgré les attentes, son gouvernement n’a pas joué au Père Noël malgré le fait que se profilent des élections générales. D’où les objectifs de ce budget qui sont de façonner la reprise, d’assurer le progrès social et de soutenir le projet de Maurice Ile Durable.

Pour Navin Ramgoolam, son gouvernement a aussi relevé le défi de la démocratisation de l’industrie cannière. Parmi les autres projets sur lesquels, il exprime une grande satisfaction figurent Maurice Ile Durable, la mise en place de la Commission Vérité et Justice, les résultats obtenus sur la question de sécurité publique et la modernisation de la force policière, la surveillance de nos côtes, l’extension de l’aéroport, la création du National AIDS Secretariat, entre autres.

«Pendant ce mandat, nous avons fait un long trajet vers le progrès économique et la justice sociale. Nous avons entrepris des réformes importantes», dira le Premier ministre.

«Nous avons été élus pour réussir le changement économique et social. Nous avons été élus pour faire évoluer cette société vers plus d’ouverture. Nous avons été élus pour donner plus d’opportunités aux Mauriciens. Nous avons été élus pour créer une société d’égalité de chances et d’épanouissement pour tous. Et il n’y a aucun doute que nous avons en effet plus que jeté les bases pour le changement qualitatif de notre nation pour que l’île Maurice de demain ne soit pas pour un petit groupe, mais une île Maurice pour tous. En tant que Premier ministre, j’ai fait la synthèse entre raison, responsabilité et passion dans ma quête à façonner une nation caractérisée par la citoyenneté et la dignité- putting people first… Il n’y a pas de doute que sous mon gouvernement, tout le pays est conscient de son potentiel…», soutient Navin Ramgoolam dans sa conclusion.

&nbsp

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires