Ramgoolam prêt à accepter l’aide du leader de l’opposition concernant les réformes routières

Avec le soutien de

Le Prime Minister’s Question Time de ce mardi 17 juillet 2012 a été marqué par un échange amical entre le leader de l’opposition et le Premier ministre. Ce dernier qui faisait part de la nécessité de présenter une série de nouvelles mesures concernant la sécurité routière a déclaré qu’il acceptera volontiers l’aide de Paul Bérenger pour effectuer ces changements.

L’aide du leader de l’opposition serait la bienvenue pour les réformes que compte mener le chef du gouvernement dans le domaine de la sécurité routière. C’est en tout cas ce qu’a laissé entendre le Premier ministre, Navin Ramgoolam, lors des questions parlementaires qui lui ont été adressées ce mardi 17 juillet. Le député du Mouvement Socialiste Militant (MSM), Mahen Jhuggroo, voulait connaître le nombre d’accidents fatals survenus entre janvier 2011 et juillet 2012.

Ainsi, lors de son intervention, Navin Ramgoolam a évoqué plusieurs failles dans le système routier. C’est alors que Paul Bérenger a lancé : « il y a beaucoup de changements à faire ». Le Premier ministre a à son tour répondu : « yes, with your help ». Une réponse qui n’a évidemment pas manqué de faire sourire le leader du Mouvement Militant Mauricien (MMM) ainsi que les députés de la majorité gouvernementale. Cette remarque a cependant jeté un sentiment d’embarras parmi les députés du MSM.

En 2011, 132 accidents fatals ont été enregistrés,&nbsp alors que depuis janvier 2012 à ce jour,&nbsp 72 ont été répertoriés. C’est ce qu’a affirmé le chef du gouvernement, Navin Ramgoolam, qui répondait à une question parlementaire du député du Mouvement Socialiste Militant (MSM), Mahen Jhugroo. Ce dernier voulait avoir des précisions&nbsp sur les accidents meurtriers&nbsp entre janvier 2011 et juillet 2012. Le député de la circonscription No 12 (Mahébourg/Plaine-Magnien) souhaitait aussi obtenir des informations sur&nbsp les mesures qui ont été prises depuis que Ben Buntipilly a été nommé conseillé spécial en matière de sécurité routière au bureau du Premier ministre. Il a indiqué que la police s’est équipée de plusieurs appareils susceptibles de décourager l’alcool au volant entre autres.

Le Premier ministre est par ailleurs revenu sur une série de mesures que les autorités comptent mettre en œuvre contre les automobilistes qui ne sont pas en règle avec la loi. Navin Ramgoolam a aussi soutenu que les propriétaires des véhicules ayant causé&nbsp la pollution atmosphérique et sonore seront sévèrement punis.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires