Ramgoolam: «pour progresser, il ne suffit pas de 'diboute kriye'»

Avec le soutien de

Le Premier ministre, Navin Ramgoolam, lors des célébrations du 179e anniversaire de l’abolition de l’esclavage au Morne ce samedi 1er février. 

Il s’agit de sa première apparition publique depuis son retour à Maurice après avoir assisté au sommet de Davos. Et lors de son discours dans le cadre du 179e anniversaire de l’abolition de l’esclavage au Morne, ce samedi 1er février, le Premier ministre a notamment parlé de la pauvreté. «Fode fer zefor pou progrese dan la vie. Pa nek diboute kriye.»

Il a commencé par dénoncer l’accaparement de la richesse par «enn poigne dimoun o detrimen de la majorite». Avant d’indiquer que le gouvernement a mis des «facilités» à la disposition des familles pauvres «pour leur donner une chance de progresser». Mais, dit-il, «fode osi fer zefor pou progrese dan la vie. Pa nek diboute kriye». Lors de son discours dans le cadre des célébrations du 179e anniversaire de l’abolition de l’esclavage au Morne, ce samedi 1er février, le Premier ministre a longuement parlé de la pauvreté.

La pauvreté ne doit pas être «enn fatalite dan nu pei», a insisté Navin Ramgoolam. Et de citer l’exemple de Yan Warren Jasmin, ancien élève de l’école ZEP Emmanuel Anquetil à Roches-Bois «kinn bisin travay dir. Linn gayn 4 A zordi li Royal Port-Louis». D’ailleurs, les douze meilleurs élèves de l’école primaire du Morne ont reçu une tablette tactile. 

Autre sujet abordé: les prochaines élections législatives. Il faut «laisser certains se ruer pour l’instant», souligne le Premier ministre. Il s’est, par ailleurs, insurgé contre «bann pyromanes» qui créent la division.

Sur lesclavage, il dira: «Comment des gens civilisés ont-ils pu infliger un traitement pareil à des humains ?» Et d'ajouter : «Ce sont les pratiques les plus sombres de l’histoire qui ont été abolies il y a 179 ans.» Toutefois, si cette partie de l’histoire est impopulaire, elle est nécessaire pour construire l’avenir, indique-t-il.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires