Ramgoolam pose des conditions au projet de parc marin dans les eaux chagossiennes

Avec le soutien de

Le Premier ministre, qui a eu des consultations avec son homologue britannique, affirme avoir mis les points sur les ‘i’ en ce qui concerne la position mauricienne sur ce projet.

Navin Ramgoolam a tenu une conférence de presse pour faire le point sur sa participation à la conférence du Commonwealth, ce samedi 5 décembre.

«Je leur ai expliqué qu’il n’est pas question de discuter avec un représentant du British Indian Ocean Territory (BIOT) sur ce dossier. Toute négociation sur les questions concernant les Chagos se fera dans le cadre d’une discussion bilatérale entre les deux Etats», explique le chef du gouvernement.

Navin Ramgoolam aurait fait comprendre à son interlocuteur que le projet proposé par les Anglais est inacceptable dans sa forme actuelle. «On ne peut pas parler de Marine Protection Area sans parler de repeuplement des Chagossiens et du développement économique, entre autres à travers la pêche qui devrait accompagner ce repeuplement», soutient le Premier ministre.

«J’ai fait comprendre à Gordon Brown, le Premier ministre britannique qu’il n’était pas question pour nous de discuter avec un représentant du BIOT, que nous ne reconnaissons pas d’ailleurs. Je lui ai dis qu’il ne faut pas aller de l’avant avec ce projet et qu’il faut tout reprendre dans le cadre des discussions bilatérales. Il m’a dit qu’il était d’accord. Je prends cela comme une garantie», réitère Navin Ramgoolam.



&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires