Ramgoolam lance un appel à la solidarité pour permettre au pays d’éviter la crise

Avec le soutien de

Le Premier ministre dit sa volonté de faire l’impasse sur les événements politiques pour se consacrer à la préparation du budget. Il appelle à l’apaisement pour permettre au pays de relever les défis économiques.&nbsp

Navin Ramgoolam fera un trait sur les récents évènements qui ont agité la scène politique, pour se concentrer sur l’avenir économique du pays. « Il nous faut à présent tourner la page sur toutes ces agitations politiques, car il y a actuellement des enjeux économiques plus importants qui nous attendent », a expliqué le Premier ministre, lors de sa conférence de presse du samedi 8 octobre.

Il a déclaré que le monde fait actuellement face à une crise économique sans précédent. « Les plus grands économistes du monde sont d’avis que nous faisons actuellement face à la crise la plus sévère de notre histoire. Les répercussions de cette crise se font déjà sentir en Europe dans des pays tels que la Grèce, l’Espagne, l’Angleterre l’Italie ou encore le Portugal, et il est tout à fait normal que Maurice en fasse aussi les frais », a-t-il souligné. Navin Ramgoolam&nbsp s’est cependant félicité du taux de croissance qui atteindra les 4%. « Je considère cela comme un exploit », a-t-il dit.

Le Premier ministre a aussi fait un appel à l’unité nationale, et à la stabilité politique. Ce sont selon lui les points majeurs qui permettront au pays d’affronter la crise. Navin Ramgoolam a ainsi indiqué que la priorité de son gouvernement, sera de préserver l’emploi, surtout ceux des jeunes. Là encore le chef du gouvernement en a profité pour critiquer les membres du Mouvement Socialiste Militant (MSM), qu’il juge irresponsables. « Je ne comprends pas comment ces six ministres du MSM ont eu le courage de démissionner, ce sont des irresponsables », a-t-il fustigé.

« Je me souviens que lors de l’arrestation de l’ex ministre de la Santé, Maya Hanoomanjee, Pravind Jugnauth avait annulé sa rencontre avec plusieurs investisseurs étrangers qui avaient fait le déplacement exprès pour le rencontrer. Le leader du MSM a lui préféré négliger ses engagements pour voler à la rescousse d’un membre de sa famille », a rappelé le Premier ministre.

Le secteur des Petites et Moyennes Entreprises (PME), aura également une attention particulière dans le cadre du prochain exercice budgétaire. « C’est un secteur qui créé beaucoup d’emplois et c’est en même temps le secteur le plus vulnérable particulièrement dans une conjoncture économique pareille », a-t-il fait part.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires