Ramgoolam consulte ses proches sur fond de tensions entre partisans du PTr et du MSM

Avec le soutien de

Le retour au pays du Premier ministre, Navin Ramgoolam, ce matin, n’a pas été de tout repos. Dès son arrivée, ses plus proches conseillers lui ont donné une idée de la situation politique, plus précisément de la tension qui ne cesse de monter entre les sympathisants du Parti travailliste (PTr) et ceux du Mouvement socialiste militant (MSM).

Attendu au pays initialement samedi, le Premier ministre est, en fin de compte, arrivé ce lundi 1er août. Un retour que tant les acteurs de la scène politique que les observateurs attendaient avec impatience pour savoir ce qu’il adviendrait de l’Alliance de l’avenir après la décision de cinq ministres du MSM de soumettre leur démission en solidarité avec leur collègue Maya Hanoomanjee, inculpée dans le cadre de l’enquête sur l’affaire MedPoint.

Peu après 13h30, Navin Ramgoolam a reçu dans son bureau, au bâtiment du Trésor, les deux vice-Premiers ministres, Rashid Beebeejaun et Xavier Luc Duval, ce dernier étant aussi le leader du Parti mauricien social démocrate, autre composante de l’Alliance de l’avenir.

Consigne a été donnée de ne rien laisser transpirer de l’agenda de cette réunion entre les trois hommes. Une autre réunion est prévue, par la suite, avec l’ensemble des parlementaires travaillistes.

De leur côté, des responsables du MSM se sont réunis au siège de ce parti, au Sun Trust Building. Selon nos informations, y sont arrivés en fin matinée Pravind Jugnauth, Nando Bodha, Showkutally Soodhun ancien ministre de l’Industrie et des Coopératives et Sunil Dwarkasing, entre autres.

Le MSM, samedi dernier, indiquait qu’il attendrait la réaction du Premier ministre avant de prendre sa décision finale. Cela alors même que le leader du MSM, Pravind Jugnauth, soutenait que son parti reste loyal envers son partenaire, le PTr.

Cette situation est compliquée par les déclarations hostiles de part et d’autre tant sur les pages Web des deux camps qu’à la radio. Ainsi, Deva Virahsawmy, le ministre de l’Environnement, a déclaré, ce matin, sur Radio One qu’il n’y a « aucun problème au sein du gouvernement ». Avant d’ajouter : « Nous gérons la situation et le conseil des ministres se poursuit, comme d’habitude, Business as usual. Et nul n’a le droit de faire du chantage avec le Parti Travailliste. »

De son côté, Pravind Jugnauth, sollicité par la presse, fait preuve de prudence dans ses déclarations. Ainsi, à lexpress.mu, vendredi dernier 29 juillet, il n’avait pas voulu réagir aux nombreuses déclarations publiques et autres critiques émises à son encontre depuis l’annonce de l’élan de solidarité envers Maya Hanoomanjee.

Le leader du MSM s’était contenté de déclarer : « Nous déciderons de la marche à suivre en fonction de ce que va dire Navin Ramgoolam. » Il confirmait également qu’il n’avait eu aucun contact avec le Premier ministre depuis mardi.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires