Ramgoolam affirme qu’aucun cas d’écoutes téléphoniques n’a été rapporté à la police récemment

Avec le soutien de

Répondant à la question de Rajesh Bhagwan sur les écoutes téléphoniques, le Premier ministre insiste sur le fait que cette pratique est illégale.

Rappelant que la Constitution de Maurice garantit les droits et la liberté des citoyens, Navin Ramgoolam rappelle que la police jouit également de pouvoirs et de moyens pour garantir la sécurité nationale. Des pouvoirs qui, insiste-t-il, doivent être utilisés judicieusement. Car il y a un équilibre à trouver entre l’exercice de ce pouvoir et le respect de la vie privée des gens.

«L’écoute téléphonique est une nette violation des droits fondamentaux de la liberté de parole, sauf en des circonstances spéciales… comme lorsque la sécurité de l’Etat est en jeu…», fait ressortir le Premier ministre.

Ce dernier explique qu’il n’a pas été mis en présence de doléances faites par rapport à des écoutes téléphoniques récemment. D’ailleurs, ajoute-t-il, aucun cas n’a été rapporté à la police.

Selon les procédures, lorsque la police veut avoir recours aux écoutes téléphoniques, elle doit obtenir une autorisation, en ce sens, d’un juge en Chambre.

&nbsp

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires