Ramgoolam: «Pas de suspension de la taxe sur le carburant pour les vols vers Rodrigues»

Avec le soutien de

Le tourisme rodriguais, pilier de l’économie régionale, souffre. Les opérateurs font entendre leurs doléances et leur mécontentement. C’est sur ce thème que le leader de l’Opposition, Paul Bérenger, s’est adressé au Premier ministre, Navin Ramgoolam.

Rebondissant sur l’une des demandes des opérateurs touristiques rodriguais, le leader de l’Opposition a demandé au chef du gouvernement si la taxe sur le carburant sur les billets d’avion allait être suspendue. «Il y a déjà la travel tax qui l’est jusqu’en 2010 et Air Mauritius accuse des pertes annuelles sur cette ligne de Rs 252 millions», fait ressortir Navin Ramgoolam pour qui la desserte est déjà lourdement subventionnée. Malgré cela, Air Mauritius maintient une rotation quotidienne, allant jusqu’à cinq en période de pointe.

Poursuivant son argumentaire, le PM a rappelé que Catovair, compagnie opérée par IBL, a arrêté d’exploiter cette ligne compte tenu des pertes. Pour Paul Bérenger, il ne s’agit aucunement d’une question financière mais du gel du projet foncier et immobilier de la compagnie mauricienne à Agaléga.

Aucune suspension de la taxe sur le carburant n’est donc prévue. Paul Bérenger fustige cette décision rappelant que le travel tax n’est que de Rs 150, une somme dérisoire selon lui comparativement à l’économie que représenterait une suspension de la taxe sur le carburant. Navin Ramgoolam précise néanmoins que la taxe pourrait être enlevée si le prix du brut baisse, ce qui n’a pourtant pas été fait lorsque le prix du baril avait drastiquement baissé, certainement à cause des pertes du hedging.

Tout cela n’empêche pas Navin Ramgoolam de se féliciter de l’entrée prochaine d’un nouvel opérateur aérien sur la ligne Réunion-Rodrigues et Maurice-Rodrigues. Solit-Air, joint venture entre rodriguais et sud-africains, poursuit les consultations avec l’Aviation civile qui a demandé plus de détails sur les procédures de maintenance et de contrôle. Deux autres compagnies ont signifié leur intérêt de rentrer aussi dans la danse, indique le PM, pour qui la compétition est une bonne chose.

Poursuivant sur Rodrigues, le leader de l’Opposition s’est intéressé aux modalités d’octroi de l’aide sous l’Additionnal Stimulus Package à Rodrigues. Le chef du gouvernement garantit les mêmes aides à Rodrigues «qui fait partie intégrante de la république de Maurice» si bien que l’Assemblée régionale a profité de la même enveloppe de Rs 50 millions octroyées aux conseils de districts.

Durant la PNQ, Paul Bérenger a également demandé à Navin Ramgoolam quand il comptait se rendre à Rodrigues. «Aux prochaines vacances parlementaires», a déclaré le PM, soulignant que Paul Bérenger ne s’y était rendu qu’une seule fois quand il était Premier ministre. Piqué, ce dernier&nbsp répond sans attendre, qu’il y est allé une fois en deux ans, alors que Navin Ramgoolam totalise le même nombre de visite en 9 ans.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires