Ramgoolam: «L’électorat du No. 8 a sauvegardé notre honneur»

Avec le soutien de

Animant un point de presse juste après l’annonce officielle des résultats au No. 8, le Premier ministre s’est réjoui que son électorat a suivi son mot d’ordre.

Le leader de l’Alliance sociale a profité de l’occasion pour féliciter Pravind Jugnauth. Il se dit aussi convaincu que celui-ci aura un rôle à jouer au Parlement.

Ce point de presse a surtout été une occasion pour le Premier ministre de faire une sortie en règle contre le Mouvement Militant Mauricien et son leader, Paul Bérenger. Ce dernier est accusé de sous-estimer l’électorat. «L’électorat est plus intelligent que ne le croient certains. Il est aussi plus exigeant. Il a sanctionné un candidat qui a été condamné pour fraude et corruption électorales», assure Navin Ramgoolam.

Il se demande ce que fera désormais Paul Bérenger. «Que fera-t-il avec son poulain Ashock Jugnauth qu’il avait d’ailleurs présenté comme premierministrable», s’interroge le Premier ministre.

Pour lui, l’électorat du No. 8 aura surtout condamné «la démagogie et les zigzags politiques» de Paul Bérenger. «Bérenger avait demandé à l’électorat de sanctionner le gouvernement. Maintenant que va-t-il faire du fait que l’électorat l’a sanctionné, lui!», lance Navin Ramgoolam.

La partielle au No. 8, insiste-t-il, est surtout la démonstration que Maurice est une véritable démocratie et qui aura su condamner un candidat reconnu coupable par une Cour de justice. «Vous imaginez-vous ce qu’on aura pensé de nous si ce candidat coupable avait été élu? L’électorat du No. 8 a sauvegardé notre honneur», déclare le leader de l’Alliance sociale.


&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires