Ramgoolam: «Contrairement aux prédictions de Paul Bérenger, je suis toujours le PM»

Avec le soutien de

«Contrairement aux prédictions de Paul Bérenger, je suis toujours le Premier ministre en ce 1er mai 2009 et je le serai toujours en 2010», tient à rappeler Navin Ramgoolam en cette Fête du Travail.

C’est par ces mots que le leader du Parti Travailliste a commencé son discours, ce vendredi 1er mai, au meeting de l’Alliance Sociale (AS)&nbspà Vacoas.

Cette déclaration annonçait déjà la couleur. La suite était donc logique. Un réquisitoire contre le Mouvement Militant Mauricien (MMM) et son leader. «L’autre partie de l’opposition a eu plus de monde à Moka que le MMM a Rose-Hill», poursuit-il. Et d’ajouter que le parti mauve est un parti du passé et que l’AS représente l’avenir.

«J’avais dit que je finirai le MMM, mais je n’ai rien eu à faire. C’est Dieu qui les finit. Je demande à tous les militants de changer de bord et de nous rejoindre. Notre porte est ouverte. Nous sommes pour l’unité et la solidarité», annonce Navin Ramgoolam qui, au passage, profite de l’occasion pour faire l’éloge de ses alliés et de fustiger ceux qu’il appelle des transfuges et des «zéros». «Contrairement aux alliés de Paul Bérenger, l’AS est un parti uni qui est&nbspà l’image de Maurice. Xavier Duval, Rama Valayden… sont sincères», confie Navin Ramgoolam.

Navin Ramgoolam a aussi profité de son temps de parole pour s’exprimer sur l’affaire de Sale by Levy et condamne avec véhémence l’attitude de «zéro» d’Harish Boodhoo. « Il était vice-Premier ministre en 1982. Je suppose qu’il n’y avait pas de casseurs ou de sale by Levy à cette époque. Idem quand Paul Bérenger était Premier ministre. C’est seulement quand Navin Ramgoolam est au pouvoir que les casseurs et la sale by Levy sont apparus subitement», ironise-t-il. Navin Ramgoolam demande à la population de ne plus donner de crédit à ce genre de personnes.

Navin Ramgoolam rappelle qu’Harish Boodhoo est un homme qui s’est disputé avec pratiquement tous les Premiers ministres. «Il s’est bagarré avec Sir Seewoosagur Ramgoolam, Aneerood Jugnauth et maintenant c’est avec moi. Nous sommes tous mauvais et, pour lui, il n’y a que Paul Bérenger qui est bon. Peut-être qu’il a envie d’une alliance PSM/MMM», estime Navin Ramgoolam.

Apres cette longue diatribe contre Harish Boodhoo, Navin Ramgoolam a tenu à féliciter ses partisans de la circonscription numéro 8 pour leur «discipline lors de l’élection partielle.» «Je n’ai pas eu à quitter mon bureau de Premier ministre, car mes partisans ont tous compris mon mot d’ordre», se félicite Navin Ramgoolam. Outre d’afficher ouvertement son soutien au Mouvement Socialiste Militant, ce dernier décrit ce parti comme un parti «responsable» qui fait des propositions «contrairement au MMM.»

Outre les nombreuses critiques à l’encontre du MMM et les éloges à ses alliés, Navin Ramgoolam s’est aussi attardé sur l’économie, qu’il décrit comme sa priorité. «Le monde est en crise, mais l’île Maurice résiste contrairement à plusieurs pays. Nous ferons tout pour préserver l’emploi…On est en pleine tempête. Et on ne change pas un capitaine qui a fait ses preuves en pleine tempête», déclare Navin Ramgoolam.

Le meeting de l’AS s’est achevé sur ces mots et le leader de l’AS en a profité pour demander à la nation de se rassembler autour de l’AS, «surtout les jeunes.» A 12h20, les discours terminés, Navin Ramgoolam est parti saluer ses partisans. L’AS a tout mis en œuvre pour faire de ce meeting du 1er mai un spectacle impressionnant. La grosse artillerie a été déployée pour une démonstration de force.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires