Ramgoolam : « Il n’y a aucune négociation pour la cession d’Agaléga à l’Inde »

Avec le soutien de

Le Premier ministre apporte un démenti ferme et formel à la nouvelle parue dans le journal indien Financial Express, à l’effet que le Maurice s’apprêtait à céder les îles d’Agaléga à l’Inde.

Navin Ramgoolam&nbsp dément avec force l’information parue dans la presse indienne, à l’effet&nbsp que Maurice allait céder les îles Agaléga&nbsp à l’Inde.

« Je veux être clair et catégorique, cette nouvelle qui est parue dans la presse est sans fondement. Ce n’est pas parce qu’un journaliste&nbsp écrit quelque chose que c’est parole d’évangile. Aucun Premier ministre, que ce soit Sir Anerood Jugnauth, Paul Bérenger ou moi ne songerait à céder à d’autres pays, les terres mauriciennes. Cette information est fausse, j’y apporte un démenti. » a déclaré le chef du gouvernement à la presse,&nbsp lors du lancement du Global Board of Trade (GBOT), Balaclava dans la soirée du vendredi 15 octobre.

La presse mauricienne avait dans le courant de la semaine écoulée largement fait état d’une nouvelle publiée par le journal indien Financial Express à New Delhi. Le journaliste Rajat Guha, y affirme que « les négociations avaient repris de nouveau entre New Delhi et Port-Louis sur la cession à long terme de l’archipel d’Agaléga. Il avance que Maurice serait prête à céder les deux îles d’Agaléga aux Indiens. »

Cette information reprise par la presse locale avait soulevé une vague de commentaires à Maurice. Interrogé à ce sujet de ces négociations, le ministre des Affaires étrangères avait donné une réponse qui laissait planer un doute.&nbsp «&nbsp Je ne suis pas au courant », avait-il déclaré. Cela avait relancé des spéculations dans l’opinion publique.

Le Premier ministre, lui, y voit une campagne de dénigrement visant l’Inde. «&nbsp C’est du Indian Bashing, après le Chinese bashing. Je sais qui est derrière cela. Je sais qui a poussé le journaliste à écrire cet article », a-t-il ajouté, hier à Balaclava.

Navin Ramgoolam a rappelé que l’Inde aide beaucoup Maurice dans le cadre de la coopération bilatérale entre les deux pays. Il a mentionné plusieurs projets, dont la réalisation d’une carte océanographique. « Mais cela ne veut pas dire que nous allons céder les îles mauriciennes », a-t-il déclaré.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires