Rama Valayden: «Ramgoolam toujours PM après les prochaines élections»

Avec le soutien de

&nbsp

Rama Valayden profite du premier congrès féminin du PMXD-MR pour réitérer sa foi en Navin Ramgoolam. Ce congrès a été organisé dans le cadre de la journée mondiale de la femme du 8 mars.

Les derniers réglages sur l’échiquier politique, après la partielle du No. 8, ne change en rien la fidélité de Rama Valayden à Navin Ramgoolam. Le leader du MR maintient que Navin Ramgoolam sera à nouveau Premier ministre après les prochaines législatives.

Ils étaient plus de 2 000 partisans à avoir fait le déplacement pour le premier congrès féminin du Parti Mauricien Xavier Duval (PMXD)-Mouvement Républicain (MR) qui a eu lieu ce 7 mars à l’école hôtelière d’Ebène. Plusieurs activistes de l’aile féminine ont profité de cette plate-forme pour afficher leur soutien à leurs leaders. Elles sont nombreuses à avoir pris la parole pour faire les louanges de Xavier-Luc Duval ou de Rama Valayden. Des panégyriques qui, parfois, frôlaient le ridicule. Néanmoins, la volonté de bien faire a compensé cet excès de zèle.

Richard Duval, Rama Valayden et Xavier-Duval ont respectivement pris la parole. Des interventions plus «sérieuses» que celles de certaines activistes. Richard Duval s’est, lui, attardé sur l’ambition nationale que chérit le PMXD-MR. «Nous allons sortir des villes pour devenir un parti national», déclare-t-il. Ce dernier a cité l’ouverture d’un bureau du PMXD-MR à Petite Julie en exemple.

Rama Valayden, fidèle à son talent de brillant orateur, a su galvaniser la foule. Son message portait principalement sur le rôle du PMXD-MR au sein de l’Alliance sociale. Et de prédire que le prochain Premier ministre sera Navin Ramgoolam. Une prédiction qui donne un aperçu de la stratégie de son parti.

De son côté, Xavier-Luc Duval a parlé des projets réalisés par le gouvernement ces dernières années, et ajoute qu’il ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Il aussi profité de son temps de parole pour expliquer à l’auditoire la situation très délicate de l’économie mauricienne et comment, lui au sein de son ministère, essaie de faire de son mieux pour augmenter le nombre d’arrivées de touristes. Bref, un discours plutôt axé sur les bilans, mais qui n’a pas laissé la foule insensible.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires