Réunion parlementaire de la majorité : Le calme après la tempête ?

Avec le soutien de

Les députés de l’alliance bleu-blanc-rouge ont eu droit à une réunion spéciale avec le chef du gouvernement Navin Ramgoolam, hier lundi 18 avril. Un rappel à l’ordre étant capital après les vifs échanges entre les élus de la majorité, lors de la dernière séance parlementaire. (Photo: Le ministre MSM Showkutally Soodhun main dans la main avec la PPS rouge Kalyanee Juggoo.)

Après les dérapages à l’Assemblée nationale, mardi dernier, les parlementaires de l’alliance gouvernementale ont répondu présents à la convocation de Navin Ramgoolam le lundi 18 avril. Si pour la plupart, le visage était crispé à leur arrivée au Bâtiment du Trésor, à 16 heures, l’atmosphère était plus détendue à leur sortie trois-quarts d’heures plus tard. Les discussions lors de la rencontre avec le Premier ministre, étaient tenues secrètes.

Reza Issack, député correctif de la circonscription &nbspRose-Hill-Stanley est parmi les rares parlementaires qui ont accepté de partager quelques commentaires avec la presse présente sur les lieux. Il a déclaré que tout a été réglé et qu’il n’y a aucun problème. Avant d’ajouter que les relations sont excellentes entre le Parti Travailliste (PTr) et le MSM. La Private Parliamentary Secretary (PPS) Pratibha Bholah a abondé dans le même sens.

Cependant, une scène qui n’est pas passée inaperçue, c’est quand le député travailliste Cader Sayed Hossen, visiblement irrité par les déclarations de ses camarades, s’est aussitôt avancé vers le secrétaire général du PTr, Lormus Bundhoo, pour faire part de sa désapprobation.

Tout de suite après, Reza Issack a déserté les journalistes pour les rejoindre, ne cessant de répéter que «tout va bien».

Pour sa part, le ministre Showkutally Soodhun, celui-là même qui avait lancé un commentaire sexiste au whip de l’opposition, Rajesh Bhagwan, lors de la dernière séance parlementaire, a quitté le bureau du Premier ministre en tenant la main de la PPS rouge Kalyanee Juggoo. Lui aussi lâché à la ronde qu’il n’y a pas de problème entre le MSM et le PTr.

Le secrétaire général du MSM, Nando Bodha, a opté pour un cinglant «No comment». Il n’a visiblement pas le cœur à faire son show. Contrairement à ses habitudes, le ministre des Affaires étrangères Arvin Boolell a lui aussi été très avare de commentaires, préférant hâter le pas, sans se départir d’un sourire aux lèvres.

Toutefois, tout semble indiquer que les parlementaires joueront la carte de la cohésion et de la discipline lors de la séance de ce mardi 19 avril.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires