Réunion de la majorité gouvernementale : Pas de remaniement en vue, selon les ministres

Avec le soutien de

Navin Ramgoolam n’aurait pas évoqué un éventuel remaniement de son gouvernement lors de la rencontre qu’il a eue avec les élus de la majorité, selon certains de ses lieutenants qui tentent tant bien que mal d’afficher la sérénité. L’opposition annonce, de son côté, des développements politiques majeurs dans les jours à venir.

La rencontre convoquée par le Premier ministre à la Clarisse House, ce mercredi 14 mars, aura duré environ une heure et demie. Navin Ramgoolam s’est adressée à tous les élus de la majorité gouvernementale. Une réunion qui fait suite à l’annonce de la prorogation de l’Assemblée nationale la veille par le bureau du Premier ministre, et confirmée ce mercredi par un communiqué de la Présidence.

A la sortie de la Clarisse House, plusieurs dirigeants du Parti travailliste (Ptr) affirmaient que leur leader n’avait pas évoqué l’éventualité d’un remaniement ministériel. Le ministre des Technologies de l’Information et de la Communication, Tassarajen Pillay Chedumbrum, souligne&nbsp que le chef du gouvernement a parlé de sa stratégie et de la posture à adopter sur le terrain. Discours pratiquement identique du ministre des Terres et du Logement, le Dr Abu Kasenally,&nbsp qui ajoute qu’il s’est retrouvé face à un Navin Ramgoolam « confiant et serein ».

Une sérénité que les membres du gouvernement de Navin Ramgoolam ont essayé de faire transparaître avec des sourires peu convaincants. A l’image du président du Ptr qui s’est arrêté à la hauteur des journalistes pour justement afficher son air de satisfaction. « Vous avez vu le sourire », a-t-il simplement répondu aux sollicitations des journalistes.

Toutefois, selon nos informations,&nbsp Navin Ramgoolam aurait démontré sa volonté de faire face aux attaques de l’opposition qui « ne perd rien pour attendre », aurait-il déclaré.

Paul Bérenger, qui a été le seul à réagir jusqu’ici du côté de l’opposition, soutient que « Navin Ramgoolam est en train de paniquer ». C’est la raison pour laquelle il aurait mis fin à la présente&nbsp session de l’Assemblée nationale, et repoussé la rentrée parlementaire d’un mois. Le leader du MMM annonce « des développements politiques très importants dans les jours à venir ». Un thème qui sera certainement à l’agenda du Bureau politique qui se réunit ce mercredi 14 mars.

La décision de Navin Ramgoolam de proroger le Parlement relève surtout d’une stratégie de contre-attaque face aux menaces de mise en minorité formulées par l’opposition. Il vient de gagner quelques semaines pour peaufiner sa stratégie et met, en même temps, Sir Anerood Jugnauth au pied du mur quant à son retour annoncé sur la scène politique.

Ainsi,&nbsp si Sir Anerood Jugnauth prononce le discours-programme lors de la séance parlementaire du 16 avril prochain, cela impliquera qu’il donne son assentiment à un programme gouvernemental allant jusqu’à 2015. Il lui sera difficile après de venir critiquer ce même gouvernement au cas où il choisirait de redescendre dans l’arène politique pour essayer de mettre en minorité ce même gouvernement.

Dans une déclaration sur les ondes d’une radio privée, le Président affirme que seul l’avenir dira si ce sera lui ou un autre qui prononcera ce discours, laissant ainsi planer des doutes sur son éventuel départ de la State House.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires