Réserve marine à Chagos- Boolell confirme: «Pas de négociation avec le BIOT»

Avec le soutien de

Le ministre des Affaires étrangères, Arvin Boolell, est catégorique à ce sujet. Le gouvernement mauricien qui ne reconnaît pas le British Indian ocean Territory et ne négociera aucunement avec son représentant concernant la transformation des Chagos en réserve naturelle.

Malgré le fait que le gouvernement mauricien soit pour la protection de l’environnement, c’est la façon de faire du gouvernement britannique qui pousse Port-Louis à exprimer son désaccord.

Arvin Boolell rappelle que Maurice et la Grande-Bretagne ont créé un comité bilatéral concernant les Chagos. Or, Arvin Boolell maintient que le gouvernement britannique aurait dû passer par ce comité avant d’évoquer ce projet. Tel n’a pas été le cas.

Ainsi, dit-il, le Premier ministre Navin Ramgoolam a eu une conversation téléphonique avec le Foreign Secretary pour lui faire part de sa désapprobation. De plus, le gouvernement mauricien a envoyé deux lettres aux Britanniques pour exprimer sa position.

Concernant divers articles de presse qui faisaient état des armes nucléaires à Diego Garcia, le ministre des Affaires étrangères annonce qu’il a eu une réunion avec le chargé d’affaires de l’ambassade des Etats-Unis à Maurice avec lequel il a soulevé la question. Son interlocuteur lui a fait part qu’il reviendra vers lui aussitôt qu’il aura des informations. «J’attends la réponse car, selon un traité, l’océan Indien est une zone dénucléarisée», rappelle-t-il.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires