Réforme : nouvelle proposition de Bérenger pour sauvegarder le Best Loser System

Avec le soutien de

Paul Bérenger affirme qu’il a déjà fait part de sa nouvelle proposition à Navin Ramgoolam et qu’il en discutera avec le Mouvement socialiste militant (MSM) mercredi prochain. En attendant, il tire un trait sur une éventuelle alliance avec le Parti travailliste (PTr) et préfère relancer le « Remake 2000 ».

Le leader du Mouvement militant mauricien (MMM) maintient sa position en faveur de la sauvegarde du Best Loser System (BLS) au sein du système électoral. Il l’a réaffirmé lors de sa conférence de presse de ce samedi 4 août. Après l’échec d’une première tentative de modifier le BLS, avec la Commission électorale reléguée au rang de « classificateur ethnique », Paul Bérenger revient à la charge avec sa nouvelle proposition.

Une formule qui élimera la déclaration d’appartenance ethnique pour tout citoyen candidat à la députation mais qui obligera en même temps à soumettre plus d’informations personnelles. Paul Bérenger propose également l’élimination dans la législation du principe de mode de vie (way of life) pour la classification communautariste actuellement en vigueur.
Ainsi, ce sont les informations additionnelles recueillies à l’enregistrement des candidats qui devraient permettre de les classifier automatiquement sur une base ethnique. Paul Bérenger affirme qu’il a déjà fait part de sa proposition à Navin Ramgoolam qui a eu, selon lui, une première réaction positive.

Toutefois, le leader de l’opposition refuse de dévoiler les détails des informations qui seront exigées auprès des futurs candidats, selon la formule proposée. « Par respect », dit-il, pour le MSM avec qui il compte en discuter d’abord. Une réunion en ce sens est prévue pour ce mercredi 8 août. Une rencontre qui annonce en même temps la reprise des relations avec sir Anerood Jugnauth et le MSM et une relance du « Remake 2000 ». Il sera aussi question des prochaines élections municipales.

En ce qu’il s’agit des relations entre le MMM et le PTr, Paul Bérenger soutient qu’il ne croit plus en la volonté de Navin Ramgoolam de concrétiser la réforme électorale. Et cela « malgré les engagements pris à l’Assemblée nationale récemment », précise le leader du MMM. Il annonce en même temps la fin des négociations avec le PTr et tire un trait présenté comme définitif sur une éventuelle alliance avec les rouges.

« Il n’y a pas d’alliance avec le PTr et il n’y en aura pas », martèle Paul Bérenger. Il faut dire cependant que ce n’est pas la première fois que le leader mauve utilise cette formule pour annoncer la mise au placard des négociations avec Navin Ramgoolam.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires