Réforme électorale : Ramgoolam rencontre Bérenger en présence de Sithanen

Avec le soutien de

Le Premier ministre et le leader de l’opposition étaient chacun accompagné de leurs adjoints respectifs pour une longue séance de travail sur la réforme électorale, à la Clarisse House. L’ancien ministre des Finances, Rama Sithanen, a également participé aux discussions.

«La volonté de réussir la réforme a été exprimée des deux côtés », a déclaré&nbsp Paul Bérenger après sa rencontre avec le chef du gouvernement à la Clarisse House, ce jeudi 12 janvier. Une rencontre à laquelle ont&nbsp également participé Rashid Beebeejaun, vice-Premier ministre et leader-adjoint du Parti Travailliste,&nbsp et Alan Ganoo, leader adjoint du Mouvement militant mauricien (MMM).

L’invité surprise de cette réunion est, sans aucun doute, l’expert en systèmes électoraux et ancien ministre des Finances, Rama Sithanen. « En tant que personne neutre », précise Paul Bérenger. L’ex-Grand argentier travaille actuellement sur une proposition de réforme électorale.

Le leader du MMM semble satisfait de cette nouvelle rencontre avec le Premier ministre. « Nous avons discuté longuement et en profondeur », affirme Paul Bérenger. «Nous avons constaté que nous sommes sur la même longueur d’onde sur la plupart des aspects de la réforme. Toutefois, il y a certaines questions qui doivent faire l’objet de nouvelles discussions », ajoute-t-il.

Les quatre dirigeants politiques se sont promis de se revoir «dans les jours à venir ». Auparavant, les diverses propositions émises ce jeudi seront discutées au sein des instances dirigeantes des deux partis respectifs, à savoir le Parti travailliste et le MMM.

Interrogé sur une précédente déclaration à l’effet qu’il ne croyait pas dans la volonté de Navin Ramgoolam d’initier la réforme électorale, Paul Bérenger a répondu qu’après la rencontre de ce jeudi matin, il se retiendra, pour le moment, de faire de commentaires à ce sujet. « A un moment donné, j’avais effectivement dit cela. Récemment, j’ai déclaré qu’il y avait un window of opportunity. Après la rencontre d’aujourd’hui, je préfère réserver mon jugement. I will sleep over it », soutient le leader de l’opposition.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires