Réforme électorale : Ramgoolam perdra sa majorité avec un projet de loi, assure Bérenger

Avec le soutien de

Le leader du Mouvement militant mauricien (MMM) assure que Navin Ramgoolam pourrait être mis en minorité au Parlement si ce dernier présentait le projet de réforme électorale annoncé dans le discours-programme. C’est la raison pour laquelle Paul Bérenger ne prévoit aucun développement à ce sujet.

Le MMM poursuit sa campagne de mobilisation dans le cadre du meeting du 1er mai avec deux rassemblements à Goodlands et Tranquebar, le mardi 17 avril 2012. Quelque 300 personnes se sont déplacées à Goodlands comme à Tranquebar pour écouter les interventions des différents dirigeants mauves.

Paul Bérenger, qui a participé aux deux congrès de son parti, est d’avis que la réforme électorale annoncée dans le discours-programme ne se fera pas. Il estime que Navin Ramgoolam sera mis en minorité au Parlement s’il y présente un projet de réforme constitutionnelle et électorale. Une affirmation basée sur les indications données par la présidente par intérim, Monique Oshan-Bellepeau, et par la récente déclaration du Premier ministre sur le Best Loser System.

Ainsi, le leader du MMM conclut que le chef du gouvernement ne présentera pas son projet de réforme électorale. Il a également rappelé que c’est le troisième discours-programme, après ceux de 2005 et de 2010, où le gouvernement de Navin Ramgoolam annonce une révision du mode de scrutin.

Le leader de l’opposition estime que Navin Ramgoolam a voulu donner une image très positive de la situation socio-économique du pays à travers la présentation de son nouveau discours programme. « Il a présenté l’image d’un paradis. Mais vous vous savez que ce n’est pas le paradis pour vous. C’est un paradis pour les voleurs », tonne Paul Bérenger.

A Tranquebar, le leader des mauves a fustigé le leader du Parti travailliste (PTr) pour le renvoi des travaux parlementaires au 8 mai. Cela représente, selon lui, un signal fort sur l’état d’esprit de Navin Ramgoolam. « Le Premier ministre a peur. C’est pourquoi il fuit devant l’opposition et repousse la rentrée parlementaire. Mais nous, nous sommes prêts à l’affronter », menace-t-il.

Par ailleurs, Paul Bérenger déclare, depuis le début de sa campagne de mobilisation, qu’il fera des révélations fracassantes sur le passeport que détient Navin Ramgoolam lors du meeting du 1er mai. « Le 1er mai je vais m’occuper de son passeport », martèle-t-il, comme il le fait à chacune de ses dernières sorties.

A Goodlands, Arianne Navarre-Marie, Deven Nagalingum et Zouberr Joomaye, Prakash Meenowah et Madun Dulloo ont également pris la parole. A Port-Louis ce sont Ahmad Jeewah, Rajesh Bhagwan, Kee Chong Li Kwong Wing et Reza Uteem qui se sont aussi adressés à l’assistance.

Jean Yves Chavrimootoo/Bertrand Hrisson

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires