Réforme électorale : Bérenger rencontre Pravind Jugnauth aujourdhui et Ramgoolam demain

Avec le soutien de

La politique reprend ses droits après un court répit, le temps du week-end de l’Assomption. Pravind Jugnauth et Paul Berenger se rencontrent, à nouveau, au domicile de ce dernier ce soir. Demain le leader de l’opposition sera reçu par le Premier ministre. Au programme des discussions : la réforme électorale, dit-on.&nbsp

Les rencontres politiques à un haut niveau reprennent après une pause, à l’occasion de l’Assomption. Cet après-midi le leader du Mouvement Militant Mauricien (MMM)&nbsp reçoit à son domicile, son homologue du Mouvement Socialiste Militant (MSM). Les deux leaders seront encadrés des cadres de leurs partis. Si du côté du MMM, on croit savoir que ce sont les avocats du parti, qui seront aux côtés de leur leader, la composition de la délégation MSM n’a pas été révélée.

Cette réunion avait déjà été annoncée par Paul Bérenger après leur rencontre dans la suite présidentielle de l’Hôtel Le Labourdonnais, la semaine dernière. Officiellement, c’est la question de la réforme électorale qui sera abordée entre ces les dirigeants de ces deux partis alliés à un moment, mais qui se sont violemment opposés ces cinq dernières années. On notera toutefois qu’un deuxième point à été porté à l’agenda, il s’agit de l’instauration d’une deuxième République. Gageons qu’à la prochaine réunion, d’autres questions politiques plus précises seront au menu.

Les tractations politiques ne s’arrêront pas là. Demain mercredi 17 août, Paul Bérenger se rend au Bâtiment du Trésor. Il y sera reçu par le Premier ministre. Ce dernier avait annoncé, lors de sa conférence de presse du samedi 13 août, qu’il comptait rencontrer le leader de l’opposition. Il avait la veille reçue l’ancien leader adjoint du MMM,&nbsp Jayen Cuttaree pendant trois heures. C’est toujours, la réforme électorale qui sera au menu des discussions, dit-on dans les milieux politiques

Comme, on peut le constater, c’est le leader de l’opposition qui en ce moment dicte l’agenda de l’actualité politique. Pendant plusieurs mois, il avait maintenu la pression sur le MSM avec l’affaire du rachat par l’Etat, pour Rs 144, 7 millions, de la clinique MedPoint, une propriété appartenant au beau-frère de Pravind Jugnauth. Par la suite Bérenger a changé son fusil d’épaule pour affirmer que le Premier ministre est autant responsable que les ministres MSM de conditions de la vente de la clinique.

Puis est survenue la cassure du gouvernement. Bérenger a alors sorti à nouveau son dossier de réforme électorale. Cela a été l’argument principal justifiant les retrouvailles du leader mauve avec celui du MSM. C’est le même sujet qui sera, semble-t-il abordé lors de la rencontre Ramgoolam-Bérenger demain. Du coup, on entend moins parler de MedPoint, Neotown ou encore de la situation économique et des élections municipales.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires