Réforme électorale : Bérenger confirme de nouvelles négociations avec Ramgoolam

Avec le soutien de

Le leader du Mouvement militant mauricien (MMM) ne dément pas un rapprochement entre son parti et le Parti travailliste (PTr). Il confirme la reprise des négociations sur la réforme électorale et l’avènement de la deuxième République, tout en maintenant que le Remake 2000 (MSM/MMM) est toujours d’actualité.

Le leader du MMM a animé une conférence de presse ce mardi 17 juillet pour, dit-il, apporter des éclaircissements suite à l’article publié dans l’édition de l’express de ce jour. Paul Bérenger compte bientôt rencontrer Navin Ramgoolam personnellement après plusieurs sessions de discussions entre son adjoint, Alan Ganoo, et le Premier ministre. Des discussions axées sur la réforme électorale et les modalités d’une deuxième République et qui, précise-t-il, avaient obtenu son assentiment.

Interrogé sur une éventuelle alliance avec les rouges, Paul Bérenger affirme que l’alliance avec le Mouvement socialiste militant était toujours d’actualité, avant de réaffirmer sa préférence pour le PTr. Paul Bérenger souligne également que le MMM et le PTr sont presque sur la même longueur d’ondes en ce concerne les modalités d’une deuxième République. Ce qui n’est pas le cas avec le MSM.

Le leader mauve rappelle les priorités de son parti dans l’éventualité d’un retour au pouvoir. Le combat contre la corruption et l’insécurité, la consolidation de la démocratie et de l’économie. A en croire Paul Bérenger, c’est avec le PTr que le MMM partage le plus d’affinités quand il s’agit de consolider la démocratie, dont les deux axes centraux sont la réforme électorale et l’avènement de la deuxième République.

Sur ce deuxième point, l’objectif du MMM est de procéder à un « rééquilibrage » des pouvoirs entre le Premier ministre et le président de la République. Un projet constitutionnel qui ne fait pas partie de l’accord entre le MSM et le MMM, « alors qu’avec le PTr, nous sommes très proches sur ce point », ajoute-t-il.

Toutefois, « le MMM n’est pas intéressé à entrer au gouvernement et Paul n’est pas intéressé à redevenir Premier ministre si ce n’est pas pour mettre de l’ordre dans le pays », explique le leader du MMM.

Interrogé sur son affirmation après le 1er mai qu’il n’aura pas de rencontre avec Navin Ramgoolam sans se faire accompagné par un représentant de son partenaire du jour, Paul Bérenger a fait comprendre que la situation a changé puisque qu’avec le MSM, les discussions ont déjà été bouclées.

En ce qu’il s’agit du Remake 2000, Paul Bérenger maintient que l’accord est toujours « on » pour le moment.  « D’ailleurs, nous nous rencontrerons demain au domicile de Sir Anerood Jugnauth comme chaque mercredi », assure-t-il.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires