Réforme électorale : « Le MMM et le Ptr sont tombés d’accord à 99% », dit Bérenger

Avec le soutien de

Paul Bérenger a affirmé que le Mouvement Militant Mauricien (MMM) et le Parti Travailliste (Ptr) ont trouvé un consensus à 99 % sur la réforme électorale. Il n’écarte pas l’éventualité&nbsp d’une alliance avec les rouges, tout en évoquant la possibilité d’une cassure de l’accord MMM-MSM.

Le Mouvement Militant Mauricien (MMM) et le Parti Travailliste (Ptr) sont sur la même longueur d’onde. C’est ce qu’a affirmé le leader de l’opposition, face à la presse ce samedi 28 juillet, à Port-Louis. Selon Paul Bérenger, les mauves et les rouges sont d’accord à 99 % sur la réforme électorale.

« Il nous reste seulement à nous entendre sur&nbsp certains points concernant les pouvoirs du Président de la République, tout particulièrement s’il sera appelé à présider ou non le conseil des ministres », a expliqué Paul Bérenger. Il dit également souhaiter que le projet de loi sur la réforme électorale soit introduit et voté&nbsp au plus vite possible, comme l’a d’ailleurs indiqué Navin Ramgoolam, à l’Assemblée nationale, le vendredi 27 juillet.

Quant à un éventuel&nbsp rapprochement entre le MMM et le Ptr, Paul Bérenger affirme que « le temps nous le dira s’il y aura une alliance ou pas ». « En ce qui nous concerne au MMM, tout est une question&nbsp de programme. Nous en avons un et nous souhaitons le voir réaliser, que nous soyons&nbsp au gouvernement ou dans l’opposition », a ajouté le leader du MMM.

Il a rappelé l’essentiel de ce programme, en mettant l’accent sur la consolidation de la démocratie, le combat contre la corruption, l’amélioration du&nbsp Law and Order, la relance de l’économie en lui donnant un nouveau souffle, et le renforcement de l’unité nationale. « S’il y a une alliance entre le MMM et le Ptr, se sera principalement axé sur ces principes. Comme c’était d’ailleurs le cas pour le remake de 2000 », a-t-il soutenu.

Evoquant les relations entre le MMM et le MSM, Paul Bérenger a soutenu qu’il n’y aura pas de divorce durant le « cooling-off period » d’une à deux semaines qu’il a lui-même préconisée. Il devait également déclarer que si jamais une cassure intervenait entre le MMM et le MSM, elle se ferait de « façon civilisée ». Paul Bérenger n’a cependant pas manqué de réagir après les commentaires du côté du Mouvement Socialiste Militant (MSM).

Il a parlé de « commentaires insultants » de la part de Sir Anerood Jugnauth lorsque ce dernier a déclaré, selon lui, que la deuxième république serait « une république à la Idi Amin Dada », l’ancien dictateur ougandais. Il a également commenté les déclarations de Pravind Jugnauth qui avait dit que « Nous, au MSM, nous ne faisons pas de zigzag ». « Le MMM n’a jamais fait de zigzag sur son programme », a répliqué le leader de l’opposition.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires