Quatre syndicats de l’industrie sucrière s’en prennent aux employeurs de ce secteur

Avec le soutien de

On se dirige vers une confrontation entre les syndicats l’industrie sucrière et les employeurs de ce secteur. L’Association des employeurs aurait annulé une rencontre avec les syndicats.&nbsp

C’est l’indignation parmi les dirigeants de quatre syndicats du secteur sucre. La Mauritius Sugar Producers'''' Association (MSPA) aurait refusé de rouvrir les négociations concernant l’augmentation des salaires et la révision des conditions d’emploi des travailleurs de l’industrie sucrière.

La MSPA aurait annulé sa rencontre avec la Sugar Industry Labourers Union (SILU), l’Union of Artisans of the Sugar Industry (UASI), l’Artisan &amp General Workers Union (AGWU) ainsi que l’Organisation pour l’Unité des Artisans (OUA) à la dernière minute,&nbsp le vendredi 19 février 2010.

«Pourtant, jeudi dernier le 18&nbsp février, après avoir étudié des informations fournies par la MSPA,&nbsp nous leur avons envoyé une lettre pour demander la réouverture des négociations. Nous voulions poursuivre les négociations par rapport aux demandes des laboureurs et artisans», explique,&nbsp Ashok Subron, animateur des quatre syndicats.

Le négociateur des syndicats affirme avoir essuyé un refus. «Mais les propriétaires des établissements sucriers semblent en avoir décidé autrement ». Il se plaint affirmant que la MSPA&nbsp a&nbsp fourni aux syndicats, des informations, selon lui, tronquées.&nbsp « Les informations circulées veulent le non-paiement d’une augmentation de salaires aux&nbsp travailleurs», déclare,&nbsp Ashok Subron.

Pour rappel, l’année dernière les syndicats des travailleurs de l’industrie sucrière avaient demandé à avoir accès aux comptes de membres de la MSPA. Cette dernière avait rejeté la demande. Le tribunal avait ensuite donné gain de cause aux syndicats.

Les quatre syndicats jugent «très regrettable» que les propriétaires d’établissements sucriers refusent de reprendre les négociations.&nbsp Ils concluent que la MSPA est de connivence avec la Planters Workers Union, afin d’essayer de «bloquer» les négociations.

Les dirigeants de SILU, l’UASI, l’AGWU et l’OUA se réuniront le mardi 23 février 2010 pour «décider de la marche à suivre».

Toutes les tentatives de la rédaction pour obtenir l’avis de la MSPA sont demeurées vaines.&nbsp&nbsp

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires