Publicité en Inde : Wanted actrices indiennes mariées de préférence

Avec le soutien de

Les actrices indiennes qui se marient arrêtent souvent de pratiquer leur métier. Bollywood n’est d’ailleurs pas très tendre avec ces dernières leur préférant leurs congénères célibataires. Mais dans le monde de la publicité indienne, les actrices mariées ont une place bien spéciale.

Les femmes indiennes arrivent mieux à s’identifier à ces héroïnes ayant des responsabilités semblables aux leurs. Le statut marital leur apporte un plus qui est souvent utilisé pour la promotion de produits domestiques dont le savon, les biscuits, les appareils électroménagés ou encore le riz.

Alors que Kajol (photo) est l’ambassadrice des marques tels que les soupes Knorr, la crème Olay ou encore les produits électroménagers Whirlpool, Juhi Chawla représente les amuse-gueules Kurkure, les produits Ashoka et le soda Roof Afza. De son côté, Karisma Kapoor se charge de la promotion des ventilateurs Khaitan, de la farine Shaktibhog et des biscuits Priyagold.

L’une des actrices les plus adulées de l’Inde, Aishwarya Rai Bachchan est l’ambassadrice de plusieurs marques dont les savonnettes Lux, les produits de beauté de L’Oréal ou encore des montres Longines.

Pourquoi ces actrices mariées intéressent-elles tellement le secteur de la publicité indienne ?

« Une fois mariées, les actrices indiennes ne sont plus vraiment vues comme des séductrices. Et elles ne représentent plus le rêve de l’Indien moyen. Les gens n’attendent pas des actrices mariées qu’elles courent entre les arbres. Mais elles restent présentes dans l’esprit de l’audience qui se souviendra, d’une manière ou d’une autre, d’elles », explique Sai Nagesh, directeur de projet et développement d’une société de média dans une déclaration à Indo-Asian News Service.&nbsp&nbsp&nbsp

Une actrice mariée représentant une marque obtient une attention particulière liée à la curiosité de l’audience. Sonali Bendre, âgée de 34 ans, est l’ambassadrice des savonnettes Pril, des ampoules Surya et des montres Omega entre autres. Depuis peu, elle représente aussi la marque des produits liés à la santé, Dr Morepen.

« Sonali est l’exemple parfait de la femme indien qui brille non seulement professionnellement mais aussi dans son rôle d’épouse, l’aspiration de toute femme indienne… Elle arrive à toucher les femmes appartenant à différentes tranches d’âges. Nous croyons qu’elle pourra renforcer et affirmer la position de la marque Morepen », explique Sushil Sari, président directeur général de Morepen Labs.

Aspect financier non-négligeable

Les actrices, de leur côté, préfèrent souvent tourner des spots publicitaires plutôt qu’un film car cela leur prend moins de temps. « J’aime faire les choses lorsque je le souhaite. Quand je tourne un long-métrage, je ne dispose pas du temps nécessaire pour représenter une marque. Maintenant, je me rends compte que les spots publicitaires ne prennent pas autant de temps… C’est pour cela que je suis plus ouverte aux propositions publicitaires», a confié une fois, l’actrice Kajol.

Ce secteur brasse des sommes d’argents non négligeables. Différents chiffres circulent ainsi concernant le cachet de ces actrices. Elles sont payées entre 8 millions et 20 millions de roupies indienne dépendant de leur popularité et du nombre d’apparitions qu’elles devront faire pour promouvoir la marque. D’ailleurs selon les estimations de différents journaux, Aishwarya Rai Bachchan gagnerait plus de 500 millions de roupies indiennes par an.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires