Psycho - couple : Et le dialogue alors !

Avec le soutien de

Au début, on n’arrête pas de se parler. Car c’est important de partager des moments avec l’autre. Mais petit à petit, le silence s’installe dans le couple. Pourquoi et comment y remédier ?

La disponibilité du début est sans limite. Et puis, la réalité reprend ses droits : études, travail, amis, famille, loisirs. On commence à se sentir à l’étroit dans le couple et un besoin de s’évader se fait sentir. Maintenant qu’on passe moins de temps ensemble, on ne se sent pas suffisamment à l’aise avec l’autre pour aborder tous les sujets.

Les dialogues en profondeur se font rares et on ne parle plus de ses sentiments. Arrive ce qu’on appelle le calme plat ou encore le temps de l’ennui dans le couple. Il y a alors risque de cassure. Attention !

Il faut maintenant reconstruire cette relation de confiance. On n’a, certes, pas toujours la force de faire des efforts. On a envie de garder ses habitudes : «On se connaît, pourquoi parler ?» en plus que «l’autre ne comprend pas toujours ce que je lui dis. Je préfère donc me taire pour éviter les ennuis.» Pourtant, si on ne veut pas faire face à une tromperie ou à une séparation, il faut prendre le taureau par les cornes.

Ce qui peut marcher

Il y a les grands classiques : passer plus de temps ensemble, sortir, aller se balader ou au restaurant. Pour que ça marche, il faut que les deux s’y mettent et non pas que l’un ne pense qu’à sa partie de foot et l’autre à sa série préférée.

Les mots qui soignent

«Je te demande pardon.» Mais que c’est dur de le dire à voix haute et de reconnaître qu’on a blessé l’autre ! Il faut une grande force intérieure, de la volonté et de la confiance pour le faire.

L’attitude qui fait du bien

Savoir pardonner en prenant la parole et en action. Ce n’est pas évident de pardonner parce qu’on a rarement la capacité d’oublier ce qui nous a blessé. Nous vivons donc dans la peur. C’est cette peur qui nous fait douter et ressasser le passé. Apprendre à oublier…

Les leurres

«Je t’aime.» Souvent on utilise cette déclaration comme une solution à tout. Mais non, ce n’est pas un effaceur, ni une façon de dire à l’autre de la fermer.

Le sexe

Cela peut souvent devenir un tue-l’amour. On n’a rien à se dire et on fait l’amour, machinalement, avec de l’ennui. C’est encore plus frustrant !

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires