Protocole d’entente FSC-Statistics Mauritius pour faire du pays un centre financier fiable

Avec le soutien de

Le principal objectif de l’initiative vise à renforcer la mission que la FSC s’est fixée pour faire de Maurice un centre de services financiers rigoureux et compétitif.

La Financial Services Commission (FSC) vient de mettre en place une nouvelle initiative qui vient consolider la mission qu’elle s’est fixée pour se forger une solide réputation internationale en tant qu’agent de contrôle du secteur des services financiers mauricien.

« Nous voulons faire la démonstration que nous sommes résolument engagés à assurer le développement soutenu de Maurice comme une plateforme financière où règnent la rigueur et la compétitivité », explique Clairette Ah-Hen, Chief Executive de la FSC.

Il s’agit de la signature, le 9 février 2012 d’un protocole d’entente avec Statistics Mauritius (ex-Central Statistical Office). Ce document définit les règles de coopération entre les deux institutions.

La démarche s’articule autour de la coordination pour ce qui est de la collecte et de l’analyse de données par le biais de moyens technologiques et d’une méthodologie conforme aux normes internationales existantes. Autre objectif visé, la mise à niveau des statistiques nationales afin de renforcer leur conformité aux normes et aux exigences des méthodes internationales.

Pour Clairette Ah Yen, la promotion de l’île Maurice comme une destination où des investisseurs peuvent confortablement évoluer passe obligatoirement par la mise à leur disposition d’informations et de statistiques rigoureusement travaillées selon les normes internationales.

Une responsabilité qui sied parfaitement à la FSC vu qu’elle joue un rôle déterminant dans le secteur des services financiers à Maurice. En effet, la FSC est l’organisme régulateur du secteur des services financiers excluant le secteur bancaire et le secteur du Global Business, anciennement connu comme l’Offshore Business

La particularité du secteur du Global Business est que ses opérateurs sont enregistrés à Maurice mais engagés dans des activités extraterritoriales. De plus, la FSC octroie des licences, assure le suivi et supervise la façon dont les affaires sont réalisées dans le secteur des services financier.

Pour Li Fa Cheung Kai Suet, directrice de Statistics Mauritius, la conclusion de ce protocole d’entente se situe dans la droite ligne de l’initiative qui, en l’an 2000, a finalement abouti au changement de nom de l’institution qui à l’époque s’appelait la Central Statistics office (CSO). « Cette appellation ne faisait aucune référence directe à l’identité spécifique de la république de Maurice. » Un signal on ne peut plus clair à l’effet que désormais la FSC dispose dans le domaine des statistiques d’un partenaire dont la réputation n’est plus à refaire.

Publicité
Publicité
e-brochures.mu logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

e-brochures.mu icon
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x