Protéines de lait de vache : attention aux allergies

Avec le soutien de

L’introduction des biberons de lait dans l’alimentation n’est pas toujours aisée. Les parents doivent être attentifs aux moindres signes d’intolérance chez leur nourrisson.

Quel lait donner pour optimiser la croissance de bébé est la question que de nombreux nouveaux parents se posent. Ils doivent en particulier prendre en compte l’allergie aux protéines de lait de vache. Celle-ci domine le tableau des allergies alimentaires dans les premiers mois de la vie. Joëlle Luigi, déléguée médicale chez Nutricia Advanced Medical Nutrition, nous en parle.

L’allergie aux protéines de lait de vache est différente de l’intolérance au lactose : «Le lactose est le sucre biologique du lait alors que l’allergie aux protéines de lait concerne toutes les protéines présentes dans le lait de vache.» Les manifestations sont assez proches, sauf qu’elles sont plus violentes dans les cas d’allergie. «Un nourrisson présentant une intolérance au lactose souffrira de diarrhée tandis que dans le cas d’une allergie aux protéines de lait, le nourrisson peut réagir par un choc anaphylactique, c’est-à-dire, une chute de la tension artérielle et une accélération du rythme cardiaque

D’autres symptômes d’une allergie aux protéines de lait sont «la diarrhée, des difficultés à digérer, la régurgitation, le reflux gastro-oesophagien et des éruptions cutanées, comme des rougeurs ou de l’érythème». De plus, «une étude récente montre que l’asthme du nourrisson peut être dû à une allergie au lait de vache», précise Joëlle Luigi.

Comment savoir si votre bébé ne tolère pas les protéines de lait ? «A Maurice, on ne garde pas l’historique des allergies des parents. Par contre, il existe un test pour détecter une allergie aux protéines de lait de vache. Il s’agit d’un patch imbibé de lait. On le met sur le bras du tout-petit, ainsi qu’un second patch témoin dans lequel il n’y a pas de lait. Il faut laisser les deux patchs en place pendant 48 heures. Si la peau du nourrisson présente des rougeurs là où était le patch contenant du lait, cela signifie qu’il y a allergie

Substitut

Si le nourrisson s’avère allergique aux protéines de lait de vache, il n’y a qu’une solution : «Il faut pratiquer une éviction complète du lait de vache. Il n’y a pas de choix. On ne sait jamais à quel degré l’enfant est allergique et il ne faut pas prendre de risque

Plus de lait de vache signifie aussi plus de fromage ni aucun aliment lacté. Néanmoins, pour que la croissance de bébé se fasse correctement, il faut lui donner un substitut sans protéines de lait. «La première chose que fera votre pédiatre sera de prescrire des protéines de lait hydrolysées. Cela signifie que la protéine est cassée en petits morceaux. Plus la protéine est grosse, plus elle est allergène. Les protéines hydrolysées diminuent le risque d’allergie.» Si cela n’est pas suffisant et que votre nourrisson présente toujours des symptômes, le pédiatre prescrira un autre produit : le Neocate : «Il s’agit d’un mélange d’acides aminés, fabriqués en laboratoire, de souche végétale. C’est une poudre, comme du lait, avec laquelle on prépare le biberon de l’enfant. Ce produit accompagne la croissance de l’enfant jusqu’à trois ans. L’allergie aux protéines&nbsp de vache dure en principe un an mais peut parfois aller un peu au-delà de cet âge

Le dernier conseil que nous donne Joëlle Luigi est pratique : «Les parents doivent être très vigilants. Le lait de vache est présent dans de nombreux aliments de façon déguisée. Il faut prendre l’habitude de bien lire les étiquettes.»


&nbsp

Publicité
Publicité
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x