Propos discriminatoires lors d’un meeting : Sik Yuen nie tout

Avec le soutien de

*/ */ */

Le ministre du Tourisme et des Loisirs s’est à nouveau présenté devant l’Equal Opportunities Commission ce lundi 9 septembre. Michael Sik Yuen a soutenu qu’il n’avait jamais déclaré que le gouvernement boycottera la mairie de Curepipe si les électeurs ne votaient pas rouge…

«Pensez-vous que le ministre des Collectivités locales souhaitera décaisser des fonds pour le financement des projets dans les municipalités si elles sont gérées par l’opposition ?» Ces propos-là, Micheal Sik Yuen, ministre du Tourisme ne les aurait jamais dits. C’est ce qu’il a affirmé devant l’Equal Opportunities Commission (EOC) ce lundi 9 septembre.

Il y avait été convoqué pour la deuxième fois après des plaintes faites à ce sujet. C’était lors d’un congrès à Eau Coulée, le 20 novembre 2012 que le ministre aurait tenu de tels propos.

Dans le cadre de ce dossier, l’EOC avait mis la main sur des enregistrements des émissions radio sur cette déclaration, fournis par l’Independant Broadcasting Authority. Mais à aucun moment les propos en question n’avaient été diffusés verbatim. Ce qui a poussé l’EOC à faire appel à la presse écrite.

Thierry Laurent, alors journaliste de l’express, couvrait l’événement. Il avait même soutenu que Michael Sik Yuen avait bien tenu ces propos…

La prochaine marche à suivre ? «La commission va délibérer et décider s’il faut aller devant l’Equal Opportunities Tribunal», a expliqué le président de l’EOC, Brian Glover.  Il a ajouté qu’une nouvelle convocation de Sik Yuen n’est pas à l’ordre du jour. L’affaire est close.


Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires