Projets d’infrastructures: l’opposition craint des dépenses excessives

Avec le soutien de

Construction de drains à Mon Goût après des inondations. Pour 2013, des dépenses supplémentaires de Rs 1,2 milliard sont prévues pour des travaux similaires à travers l’île. 

La moitié du budget supplémentaire voté au Parlement ce mardi 10 décembre est destinée aux projets d’infrastructures. Les sommes : Rs 1,2 milliards pour les drains et Rs 300 millions pour les chantiers routiers. Ce sont là autant de dépenses qui auraient pu être évitées avec une gestion efficace, a martelé le député Li Kwong Wing.

Le Supplementary Appropriation (2013) Bill, qui prévoit une somme supplémentaire de Rs 2,5 milliards pour arriver à combler les dépenses prévues pour l’année financière 2013, a été voté au Parlement ce mardi 10 décembre. De cette somme, Rs 1,2 milliard seront allouées aux constructions de drains pour réduire les risques d’inondation, Rs 1 milliard pour l’application du rapport du Pay Research Bureau et Rs 300 millions pour la construction et la réparation des routes à travers le pays. De ce fait, l’estimation des dépenses pour cette année dépassera l’estimation de départ par Rs 1,4 milliard. Ce qui fait tiquer l’opposition.

Le député mauve Kee Chong Li Kwong Wing a vivement réagi en indiquant qu’augmenter la somme pour ces projets augmentera inévitablement le déficit budgétaire. Il a indiqué que, n’ayant pas de Risk Management Committee pour évaluer les risques liés à certains projets, les dépenses excessives augmenteront.

Sans compter que ces sommes supplémentaires découlent surtout des retards pour finaliser les travaux et le renouvellement des contrats à des entrepreneurs «incompétents». Et de citer en exemple la construction de la route Terre-Rouge-Verdun, avec des travaux qui ont coûté deux fois la somme prévue initialement.

Le député MMM a également souligné le manque de gestion efficace dans les projets de construction de drains. Il a fait ressortir que, pour éviter des dépenses excessives, les travaux pour la construction de drains devraient se faire en même temps que la construction de routes. Il faut, ajoute-t-il, un plan directeur pour le système de drains avant de débourser toute somme d’argent.

L’anecdote durant ces échanges : les commentaires qui ont fusé pour accueillir le retour Grand argentier au Parlement. C’est «le retour du fils prodigue», lançait alors le député Kee Chong Li Kwong Wing, moqueur…

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires