Projet Jin-Fei : Les ex-planteurs de Riche Terre reprennent leur grève de la faim

Avec le soutien de

Après presque neuf mois de mise en veilleuse, les ex-planteurs de Riche Terre reprennent leur mouvement de protestation, ce lundi 8 novembre.

C’est à Terre-Rouge, dans la région de Saint-Joseph, que les 22 protestataires vont entamer, ce lundi 8 novembre, leur mouvement de protestation. Ils demandent la publication du rapport Noël-Ramkissoon et une révision à la hausse de la compensation proposée par le gouvernement.

Une centaine de détenteurs d’un contrat location-bail avaient été expulsés, en 2007, des terrains qu’ils occupaient depuis des décennies pour laisser la place au projet JenFei. Un petit groupe de 22 planteurs avait, cependant, refusé la compensation de Rs 120 000 offerte par le gouvernement.

Ils s’étaient lancés dans une grève de la faim après que les tentatives de négociation avec le gouvernement se sont soldées par des échecs. Une grève qui allait durer 30 jours. Au trentième jour de grève, ils avaient reçu la visite des deux arbitres indépendants nommés par le gouvernement, Alain Noël et Jayraj Ramkissoon, pour étudier le cas des protestataires.

Le 21 mai dernier, le conseil des ministres prenait connaissance des recommandations soumises par le tandem Noël-Ramkissoon. Cependant, le rapport ne sera jamais rendu public. Il fut remis au ministre de l’Agro-industrie qui avait la responsabilité de l’étudier et de faire des recommandations appropriées.

Une semaine plus tard, soit le 28 mai, le ministre Faugoo remettait ses recommandations au cabinet qui les approuva sans amendement. Ce fut une douche froide pour les ex-planteurs de Riche-Terre. Le gouvernement ne reverra pas à la hausse la compensation initiale, soit Rs 120 000 par arpent. Pas un sou de plus, si ce n''''est le montant des intérêts accumulés de 2008 à ce jour. Finalement, les contestataires avaient l’impression que leur longue grève de la faim n''avait servi à rien.

Cependant, les détails du rapport Noël-Ramkissoon ne sont toujours pas connus. Il est difficile, dans ces conditions, de dire avec précision si les recommandations qu’il contient sont les mêmes que celles que le ministre Faugoo a soumises par la suite.

La première revendication de cette nouvelle grève de la faim sera, justement, la publication du rapport Noël-Ramkissoon.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires