Production laitière : les coopératives se multiplient, la filière se professionnalise

Avec le soutien de

Après le lancement du projet d’unité de pasteurisation du lait à Triolet le 24 juin, d’autres projets sont attendus.

La production de lait rentre dans la logique d’autosuffisance alimentaire. Pour le moment, les producteurs de lait n’avaient pas les moyens techniques de traiter le lait produit et de l’écouler sur le marché. Il s’agit en effet principalement de petits producteurs isolés n’ayant pas de grands cheptels producteurs de lait.

La production de lait stagne voire diminue: 3,500,000 litres en 2007 contre 3,300,000 en 2008. L’objectif des projets de coopératives laitières est de développer la filière, de la pérenniser et d’accroître la production tout en garantissant la qualité des procédés de pasteurisation.

La pasteurisation, qui consiste à chauffer le lait à une température définie pendant un temps donné, puis à le refroidir brusquement, favorise la conservation sans porter atteinte aux propriétés gustative du produit.

Le projet visant à la création de coopératives laitières vient donc soutenir les petits producteurs dans leur activité. Après celle de Triolet, une seconde unité sera ouverte le 2 juillet à Henrietta. Deux autres unités sont dans la phase finale de lancement à Nouvelle Découverte et à Rose Belle.

L’Agricultural Research &amp Extension Unit aura pour tâche de suivre les coopératives en assurant des programmes de formation à la gestion et à la maintenance des unités de pasteurisation. Au final, cette initiative va aussi dans le sens de la professionnalisation de cette niche spécifique de la production agro-industrielle.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires