Proche Orient : Israël allège le blocus de Gaza

Avec le soutien de

Le gouvernement israélien a annoncé le dimanche 20 juin, la mise en place de nouvelles procédures qui permettront d''''alléger le blocus de la bande de Gaza.
&nbsp
Les services du Premier ministre Benjamin Netanyahu indiquent dans un communiqué qu''une liste des produits interdits sera publiée rapidement et soulignent que tous ceux qui ne s''y trouvent pas pourront être importés dans l''enclave palestinienne contrôlée par le Hamas.

Les nouvelles procédures en question autorisent notamment la livraison de matériaux de construction dans le cadre de projets supervisés par des organisations internationales et prévoient un accroissement de la quantité des biens qui transitent par les points de passage israéliens.

La présidence américaine s''est félicitée de la décision israélienne et annoncé que Barack Obama recevrait Benjamin Netanyahu le 6 juillet à la Maison blanche pour discuter de "mesures supplémentaires".

Le territoire palestinien est soumis depuis la prise de pouvoir du Hamas, en juin 2007, à un blocus dont la communauté internationale réclame la levée, notamment depuis l''abordage sanglant par la marine israélienne d''une flottille d''aide à Gaza.
Cette opération, le 31 mai, a fait neuf morts parmi des militants turcs pro-palestiniens qui convoyaient 10 000 tonnes de marchandises, notamment du ciment, destinées au million et demi de Palestiniens assiégés à Gaza.

Selon le communiqué du gouvernement, Israël autorisera également l''entrée à Gaza de matériel de construction destiné à des projets immobiliers, matériel qui aura été préalablement approuvé par l''Autorité palestinienne et supervisé par des organisations internationales.

Ceci concerne la construction d''établissements scolaires et de santé, ainsi que des équipements de traitement des eaux.
Israël se réserve cependant le droit d''interdire des matériaux de construction qui pourraient être utilisés par le Hamas pour fabriquer des armes et reconstituer des installations militaires, ajoute le communiqué.

Les autorités israéliennes prévoient également d''intensifier leurs opérations aux points de passage contrôlés par l''armée pour permettre l''entrée dans Gaza de davantage de biens.

Le gouvernement ajoute qu''il envisagera l''ouverture de nouveaux points de passage si le calme persiste à la frontière.
Le Hamas a estimé que cet allègement du blocus ne répondait pas aux exigences de la communauté internationale, et a réitéré sa demande d''une levée totale du blocus.
.
Benjamin Netanyahu a détaillé ces mesures en compagnie de l''émissaire du "quartet" pour le Proche-Orient (UE, USA, Onu et Russie), l''ancien Premier ministre britannique Tony Blair.

Ce dernier a estimé que la meilleure réponse que pourrait faire le Hamas aux mesures israéliennes serait de cesser ses attaques contre l''Etat juif et de libérer le militaire franco-israélien Gilad Shalit, capturé à la frontière entre Israël et Gaza il y aura quatre ans, vendredi.

&nbsp

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires