PRB 2013 : désillusion des enseignants du primaire et déception à Rodrigues

Avec le soutien de

Le rapport du Pay Research Bureau (PRB) a été rendu public le mardi 9 octobre. A Maurice, on note la désillusion des enseignants des écoles primaires du gouvernement. Ces derniers s’attendaient à ce que leurs salaires se conforment à ceux des enseignants du secondaire. D’un autre côté, à Rodrigues, les fonctionnaires sont déçus. Ils considèrent que le rapport ne correspond pas à leurs attentes.

La grogne s’amplifie à Maurice comme à Rodrigues. Dans le secteur de l’éducation, ce sont les enseignants du primaire qui affichent leur désenchantement. Ils s’attendaient à ce que leurs salaires soient statués au même pied d’égalité des éducateurs du secondaire. Surtout après que le ministre de l’Education a lui-même reconnu cette situation comme étant un fait déplorable.

«Nous avons toujours dit qu’il faut que les salaires des enseignants du primaire s’alignent sur ceux du secondaire. Et ce, pour de bonnes raisons. Les enseignants des deux catégories ont les mêmes qualifications. De plus, avec les programmes ajoutés par le gouvernement dans le primaire, la charge de travail des enseignants a considérablement augmenté», soutient Vinod Seegum, président de la Government Teachers’ Union.

A Rodrigues, c’est pratiquement le même son de cloche. Toutefois, la déception a gagné les employés de plusieurs secteurs. Les fonctionnaires de Rodrigues ont placé beaucoup d’espoir dans le dernier rapport du PRB. Stevenson Clair, président de la Rodrigues Public Service Workers’ Union affirme que le rapport ne reflète pas la somme de travail et de consultations qui l’ont précédé. «On n’a pas avancé. Les fonctionnaires ont l’impression que ce rapport a été produit uniquement par obligation. Aucune considération n’a été accordée à nos requêtes», avance-t-il.

Stevenson Clair poursuit en donnant un exemple. «Nous avions demandé que des postes soient crées pour la protection des ressources marines à Rodrigues car de nombreuses personnes ont obtenu des formations dans ce domaine technique. Le rapport fait uniquement prévision pour trois postes qui ont trait à l’administration», affirme le syndicaliste.

Toutefois, les fonctionnaires ne sont pas les seuls à être déçus. Le secrétaire de la Confédération des Travailleurs du Secteur Privé parle lui, d’une discrimination faite entre les contribuables. «Le rapport du PRB préconise que le taux d’intérêt pour les emprunts à la banque de l’Etat passe de 7,5 % à 4 % pour les fonctionnaires. Mais c’est une mesure qui aurait dû être bénéfique à tout le monde. Les Remuneration Orders régissant le secteur privé n’ont pas été revus depuis des années. Il faut aussi l’avouer, dans les entreprises du secteur privé, la hiérarchie n’est pas respectée. Nous craignons une hausse des prix à la suite du rapport du PRB», affirme-t-il.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires