Pravind Jugnauth trouve injuste les critiques à l’égard du Président de la République

Avec le soutien de


Le leader du Mouvement socialiste militant s’est longuement exprimé sur le traitement infligé par les membres du gouvernement au président de la République. Pravind Jugnauth considère que Navin Ramgoolam n’a aucun respect pour les institutions.

Pravind Jugnauth n’a pas digéré l’ultimatum&nbsp lancé&nbsp par Navin Ramgoolam au président de la République Sir Anerood Jugnauth, après le vote du Comité central du Mouvement Militant Mauricien (MMM) donnant son aval à une éventuelle alliance MSM-MMM. C’est en tout cas ce qu’il a fait ressortir lors d’une conférence de presse tenue ce vendredi 9 mars au quartier général du MSM, au Sun Trust Building, à Port-Louis.

&nbspLe chef du gouvernement avait lors d’un point de presse, le lundi 5 mars, mis Sir Anerood Jugnauth au pied du mur en lui demandant de venir dire publiquement s’il était impliqué dans le vote du Comité central mauve. Et que si tel était le cas, il devait démissionner.

Pravind Jugnauth dit ne pas comprendre la démarche de Navin Ramgoolam, « car cela fait plusieurs mois que les discussions vont bon train au sujet d’une alliance MMM/MSM, pourquoi Ramgoolam&nbsp monte-t-il au créneau subitement », s’est demandé le leader du MSM.&nbspIl a également critiqué Navin Ramgoolam, qui selon lui a obligé ses ministres à réclamer la démission du Président de la République. « Tout cela prouve à quel point le Premier ministre est irrespectueux des institutions”, a-t-il dit.

Pravind Jugnauth est d’avis que le Premier ministre s’est discrédité. En effet la déclaration qu’aurait faite le Président de la République à Navin Ramgoolam le jeudi 8 mars lors de leur tête à tête hebdomadaire, vient selon le leader du MSM confirmer que Sir Anerood Jugnauth est en train d’assumer la présidence dans le respect de l’institution. « D’ailleurs Navin Ramgoolam est lui-même venu dire que Sir Anerood Jugnauth l’a rassuré qu’il ne fait pas de la politique active, et que s’il le faisait, il le ferait savoir publiquement. Pour une fois je crois dans ce que dit Navin Ramgoolam », a-t-il ironisé.

Au sujet d’une éventuelle alliance MSM-MMM, Pravind Jugnauth a déclaré qu’il ne sera pas Premier ministre. Il a en revanche indiqué que Paul Bérenger occupera lui, ce portefeuille pendant deux ans, mais n’a cependant pas voulu préciser à qui reviendra les trois premières années au poste de Premier ministre.

« Je peux déjà vous dire que je ne serai pas Premier ministre. Paul Bérenger se verra confier le poste de Premier ministre pendant deux ans », a-t-il expliqué. Le leader du MSM a avancé qu’il laisse le soin à la population de tirer ses propres conclusions concernant l’identité de celui qui sera le chef du gouvernement lors des trois premières années d’une éventuelle alliance.

Le leader du MSM a aussi expliqué que cette situation n’embarrasse nullement le président de la République Sir Anerood Jugnauth. Pravind Jugnauth a&nbspindiqué qu’il est persuadé que les négociations avec les mauves sont sur la bonne voie. « Nous partageons le même avis sur plusieurs points, mais il reste tout de même certains points à être peaufinés », a-t-il fait savoir.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires