Pravind Jugnauth dit laisser une porte ouverte à une alliance avec le Parti travailliste

Avec le soutien de

Le dépôt des candidatures pour le l’élection partielle dans la circonscription No 8, le 1er mars a&nbsp lieu ce samedi 14 février. Ashok Jugnauth et Pravind Jugnauth se sont déjà fait inscrire.

A 14 heures, ce samedi 14 février, 30 candidats avaient déposé leurs Nomination Forms pour l’élection partielle dans la circonscription No 8, auprès de la Returning Officer Gaytree Manna, à la State Secondary School(SSS) de Quartier-militaire. Cette élection survient après l’invalidation de l’élection d’Ashok Jugnauth en 2005 par la Cour Suprême. L''invalidation a été par la suite confirmée par le Privy Council.

Ashok Jugnauth et Pravind Jugnauth, respectivement leader de l’Union Nationale et leader du Mouvement Socialiste Militant (MSM) qui avaient annoncé leurs candidatures sont arrivés au SSS de Quartier-militaire accompagnés de leurs partisans. Chacun voulant frapper un coup psychologique.

Pravind Jugnauth avait réuni ses partisans tôt le matin à Saint-Pierre.&nbsp C’est à 10h10 que son cortège d’une cinquantaine de voitures arrive au SSS de Quartier militaire. Entouré de Nando Bhodha, Sheila Grenade et Leela Devi Dookun, entre autres dirigeants du MSM, Pravind Jugnauth fait son entrée dans l’enceinte du collège d’Etat à la tête de quelques 150 sympathisants. Ces derniers sont bruyants. Ils manifestent un enthousiasme, que certains disent commandé. On aperçoit, dans la petite foule, des agents connus du Parti travailliste.

&nbspAprès avoir terminé avec les formalités d’enregistrement, Pravind Jugnauth improvise un point de presse. Il révèlé que pour le moment il n’y a pas d’alliance avec quelque parti, mais qu’il laisse une porte ouverte à une éventuelle alliance avec les travaillistes. Cette déclaration alimentera, sans doute, les conversations pendant le week-end.

&nbspAshok Jugnauth, lui, arrive au SSS Quartier-Militaire à 11h22. Il est accompagné, entre autres de Paul Bérenger, leader du Mouvement militant mauricien (MMM)&nbspet de Maurice Allet,leader du Parti Mauricien Social Démocrate (PMSD). Le nombre de partisans accompagnant le leader du l’UN est moins important que celui des sympathisants de son neveu Pravind. La petite foule de partisans est moins enthousiaste et les bruits d’accompagnement sont très mal synchronisés, donnant lieu à une cacophonie.&nbsp

La délégation UN-MMM-PMSD, ne reste pas longtemps dans la cour du collège après le dépôt de candidature d’Ashok Jugnauth. Cette alliance&nbsp préfère réunir ses partisans à la Place de la Gare. S’adressant à la foule, Ashok Jugnauth décline l’invitation de Pravind Jugnauth pour un face à face.

Paul Bérenger, pour sa part, avance que la veille Pravind Jugnauth a rencontré le ministre Asraf Dullul. Toutefois, l’affirmation est promptement démentie par Deva Virahsawmy, le secrétaire du Ptr qui&nbsp révèle que le ministre Dulull est en Inde depuis quatre jours.

Parmi les 30 candidats qui se sont fait inscrire, on révèle les noms d’Anil Gayan, le leader du Front National (FN), Prakash Bheeroo, qui vient de déserter le FN, Radha Kistnasamy de Lalit&nbspet le folklorique Anerood Gajadhar.

Pravind Jugnauth, a donné rendez-vous à ses partisans pour un défilé dans l’après-midi. Cela dans la pure tradition électorale mauricienne. Ces manifestations budgétivores organisées par Pravind Jugnauth, n’a pas manqué de retenir l’attention d’Anil Gayan. Ce dernier a déjà alerté la Commision électorale sur ce qu’il estime être des dépenses exagérées du candidat Pravind Jugnauth.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires