Pravind Jugnauth dénonce le traitement de la MBC envers le Président de la République

Avec le soutien de

La première conférence de presse du Mouvement Socialiste Militant (MSM) de 2012&nbsp donne le ton pour cette rentrée politique. Pravind Jugnauth a déploré l’attitude de la MBC vis-à-vis de son père, le Président&nbsp de la République et renouvelle ses vœux pour une alliance avec le MMM.

Pravind Jugnauth règle son discours sur celui de Navin Ramgoolam. Comme le Premier ministre, il&nbsp a décidé de faire un discours&nbsp tant à la gloire de son père. Il a aussi saisi l’occasion pour&nbsp dénoncer le traitement infligé au Président de la République, Sir Anerood Jugnauth, pour son discours de fin d’année à la Nation. Selon Pravind Jugnauth, c’est Dan Callikan, le directeur générale de la Mauritius Broadcasting Corporation (MBC) et Navin Ramgoolam qui ont, délibérément créé une confusion autour de la diffusion de ce message télévisé. Il les accuse aussi d’avoir&nbsp manipulé le discours de Sir Anerood Jugnauth.

C’était lors de la première conférence de presse du MSM au Sun Trust Building, ce samedi 7 janvier, que Pravind Jugnauth a dénoncé la manière dont le discours du Président a été enregistré. « J’ai appris lors de l’enregistrement du discours de Sir Anerood Jugnauth que le téléprompteur défilait très vite », révèle le leader du MSM. Selon lui, c’est clair qu’il y a eu sabotage de la part de Dan Callikan, l’ex-directeur de communication du Premier ministre, qui utilise à l’outrance l’outil de propagande qu’est devenue la MBC.

Pravind Jugnauth donne raison au Président de la République de commenter les affaires du pays dans son discours annuel. « Sir Aneerood Jugnauth est comme le père de la Nation. C’était un Premier ministre responsable. C’est lui le père du développement&nbsp économique. Le peuple reconnaît sa contribution au pays. C’est pourquoi certains parmi la population sont nostalgiques de SAJ », affirme son fils.&nbsp&nbsp

Pravind Jugnauth a fait le parallèle entre le discours de Sir Aneerood Jugnauth et celui de Navin Ramgoolam. «Le Premier ministre a un sourire artificiel. Il parle un double langage. Navin Ramgoolam dit vouloir combattre la fraude et la corruption. C’est tout à fait le contraire de ce qui se passe dans son camp», lance le leader du MSM, qui avait lui-même été en alliance avec ce dernier jusqu’à tout récemment. Il avance que beaucoup de proches du Parti Travailliste sont impliqués dans des affaires troubles. Pravind Jugnauth soutient ainsi que « les jours de Navin Ramgoolam sont comptés.»

Pravind Jugnauth a aussi commenté le discours du chef du gouvernement à la nation. Il avance que le Premier ministre n’a pas encore commenté clairement le rapport du Pr Guy Carcassonne sur la reforme électorale. «Navin Ramgoolam s’est vanté d’avoir commandité le rapport Carcassonne.&nbsp Mais il n’a rien dit si le rapport est bon ou pas. ». Il lance d’ailleurs une mise en garde quand à l’application de ce rapport. «Le Premier ministre&nbsp se demande pourquoi une personne doit dévoiler sa communauté pour se porter candidat. Alors que lui-même avance qu’il faut que toutes les communautés soient représentées », affirme Pravind Jugnauth.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires