Pravind Jugnauth : «Xavier Duval n’a pu suivre le pas avant-gardiste que j’ai tracé »

Avec le soutien de

Le leader du Mouvement militant socialiste (MSM) et ancien ministre des Finances, Pravind Jugnauth, est d’avis que le budget de Xavier-Luc Duval a déçu la population. Selon lui, l’actuel Grand Argentier aurait mieux fait de suivre la voie qu’il a tracée au lieu « de faire reculer le pays ».

«Ce gouvernement améliore…à reculons. » C’est en ces termes que l’ancien ministre des Finances qualifie l’exercice budgétaire de Xavier-Luc Duval présenté le vendredi 4 novembre dernier. Pravind Jugnauth est revenu sur plusieurs mesures qui sont, selon lui, à la fois ridicules et pro-secteur privé. Il a tenu un point de presse, ce lundi 7 novembre au siège de son parti, au Sun Trust Building, à Port-Louis.

«L’économie doit être au service du peuple et non des grands patrons. On dit à la population qu’il faut faire des sacrifices mais c’est le petit peuple qui doit les faire. On dirait que c’est la Noël pour les capitalistes », lâche le leader du MSM.

Il fait référence à l’abolition de la Capital Gains Tax et de la Solidarity Tax. Ce dernier déplore aussi que le ministre Duval n’ait «pas répondu à l’attente de la population puisqu’il n’y a rien qui a été fait pour améliorer le pouvoir d’achat des Mauriciens ».

L’ancien ministre des Finances a également comparé l’actuel budget à celui qu’il avait présenté un an de cela. Il précise que Xavier-Luc Duval projette une croissance de 4% pour 2012 alors que lui avait pu atteindre les 4,2% pour 2011.
Il ajoute qu’il avait alloué une enveloppe de Rs 1, 5 milliards au logement social en proposant cinq possibilités aux Mauriciens. Et de préciser que pendant l’année, le ministre des Terres et du Logement, Abu Kasenally, n’a rien fait pour implémenter ces mesures.

«Du coup, pas un sou des Rs 1, 5 milliards n’a été utilisé. Maintenant Xavier-Luc Duval vient dire qu’il a décidé d’accorder cette même somme d’argent pour le logement social dans le Housing Development Trust et on ne sait même pas comment il va procéder », explique Pravind Jugnauth.

Le dirigeant du Parti Soleil a également évoqué le sort des petits planteurs. Rappelons que dans le récent budget, le ministre des Finances a annoncé que ces derniers étaient exemptés de taxe sur les équipements. Une mesure jugée ridicule par Pravind Jugnauth, car, selon lui, les petits planteurs n’ont même pas les moyens de se procurer ces machines.

Concernant les Petites et moyennes entreprises (PME), le leader du MSM affirme que le ministre des Finances n’a en réalité pris aucune mesure concrète en disant qu’il a «négocié avec les banques commerciales pour que les entrepreneurs aient accès à un taux préférentiel en ce qu’il s’agit des prêts bancaires ».

«Il n’y a aucune obligation pour ces institutions d’accorder ces taux préférentiels aux PME. Xavier-Luc Duval a tout laissé à leur bonne volonté », remarque-t-il.

L’autre point qui a suscité la réaction du leader du MSM, c’est le Tourist Village de Belle-Mare. Il indique que c’est Xavier-Luc Duval lui-même qui souhaitait pouvoir gérer ce village touristique et que quelques temps avant sa démission, ce même ministre est venu lui dire que cette responsabilité était trop grande.

«Aujourd’hui, le Tourist Village ne rapporte rien mais continuons à payer le directeur. Là, le ministre des Finances veut faire un Industrial Park, je me demande ce que cela va donner », rajoute-il.

Le leader du MSM indique également que le Grand Argentier vient souligner ce qu’il affirme d’incompétence de la part du Premier ministre lui-même en affirmant qu’il y a un fort taux d’occupation dans les prisons et qu’il faudrait recruter davantage de policiers et installer des caméras de surveillance.

Le prédécesseur de Xavier-Luc Duval a, dans la même foulée, critiqué le fait que Rs 25 millions sont allouées au Tourism Authority pour le nettoyage du pays. «Alors qu’il y a le fameux Maurice Ile Durable et le ministère de l’Environnement. A quoi servent-ils ? » s’interroge Pravind Jugnauth.

Avant de terminer, le leader du MSM a souhaité poser une question au ministre des Finances. Il veut savoir comment expliquer que le Capital Grant soit passé de Rs 1, 1 milliard à Rs 7 milliards. Il suppose que Xavier-Luc Duval a « trafiqué les chiffres afin de montrer un montant élevé du déficit budgétaire ».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires