Pravind Jugnauth : «Pas question que les élus MSM démissionnent de l’Assemblée nationale»

Avec le soutien de

L’ex-ministre des Finances, passé dans l’opposition avec tous les députés de son parti, sauf Jim Seetaram, précise qu’aucun élu de son camp ne démissionnera de l’Assemblée nationale. Il répondait à une demande dans ce sens, formulée par le Premier ministre, lors de sa conférence de presse, ce samedi 13 août.


Le leader du Mouvement Socialiste Militant (MSM) a tenu à répondre au Premier ministre aussitôt la conférence de presse de ce dernier terminé. Pravind Jugnauth a déclaré qu’il n’est pas question pour les élus du MSM de démissionner&nbsp de l’Assemblée nationale. « Je vais prendre connaissance de tout ce qu’il a dit lors de sa rencontre avec la presse, mais il n’est pas question de démission des membres du MSM », a-t-il déclaré d’un ton ferme sur les ondes de Radio One, en début d’après midi, le samedi 13 août.

Navin Ramgoolam avait, plus tôt, affirmé que les ministres MSM avaient fait preuve d’irresponsabilité en démissionnant du gouvernement alors que la situation économique est préoccupante. Le leader du Parti Travailliste a déclaré qu’il est indécent pour les élus MSM de rester députés. « Ils avaient été élus sur la base du programme de gouvernement de l’Alliance de l’Avenir. Ils ont été choisis pour mettre en œuvre ce programme et non pour s’y s’opposer », avait-il dit, avant d’ajouter « ils devraient démissionner et se présenter à nouveau de l’électorat ».

Le chef du gouvernement avait aussi laissé entendre que le leader du MSM s’attendait à une intervention de sa part auprès de l’Independent Commission Against Corruption (Icac) pour influer sur l’enquête autour du rachat par l’Etat, au coût de Rs 144,7 millions, de la clinique MedPoint. Cet établissement hospitalier appartenait au beau-frère de Pravind Jugnauth.&nbsp&nbsp

Le leader du MSM a démenti avec véhémence cette affirmation du Premier ministre. « Il est faux de dire que je lui ai demandé d’intervenir auprès de la Commision anti-corruption », s’est-il exclamé. Pravind Jugnauth a aussi tenu a faire ressortir qu’il n’a jamais fait du chantage à Navin Ramgoolam.

Comme, l’ancien ministre des Finances a promis de répliquer aux accusations du PTr après avoir pris connaissance de la déclaration premierministérielle, on doit s’attendre à d’autres déballages politiques dans le courant de la semaine prochaine.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires