Pravind Jugnauth : «Certaines entreprises ne font pas assez d’efforts pour se restructurer»

Avec le soutien de

Lors de l’inauguration des nouveaux locaux de la firme d’experts-comptables Grant Thornton, à Ebène, le ministre des Finances Pravind Jugnauth a déploré le manque d’efforts de certaines entreprises face aux imprévus financiers dans le monde, en particulier celles qui croulent sous des dettes.

Le ministre des Finances, Pravind Jugnauth, a parlé du besoin des entreprises de se repositionner afin de sortir des situations de crise. C’était lors de son discours à l’inauguration officielle des nouveaux locaux de Grant Thornton, cabinet d’experts-comptables, à l’Ebène Tower.

«Il y a des compagnies qui, par elles-mêmes, prennent l’initiative de se restructurer, afin d’être fiables. C’est important. Il n’y a pas d’autres solutions. Certaines ont besoin de l’aide du gouvernement. Par contre, d’autres compagnies ne font pas assez d’efforts pour se repositionner. Et le fait qu’elles soient endettées représente un désavantage», a-t-il déclaré.

Avant d’ajouter qu’il souhaite que ces sociétés puissent se remettre en question et revoir leur stratégie afin de ne pas dépendre autant sur les dettes. Il a aussi saisi l’occasion pour féliciter l’équipe de Grant Thornton ainsi que plusieurs autres firmes qui contribuent au développement de l’économie mauricienne.

«La confiance règne en voyant que de plus en plus de professionnels opèrent ces services. Donc, la demande est là, ce qui est un signe très positif pour l’avenir, surtout&nbsp pour un pays qui veut jouer un rôle phare, en tant que plateforme pour l’Afrique et l’Asie pour les investissements», a-t-il souligné en appelant ces professionnels à continuer à investir dans les ressources humaines en vue d’offrir une qualité de service irréprochable.

A une question de la presse sur la hausse des prix, le ministre des Finances a indiqué que les dernières prévisions de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international (FMI) ne sont pas roses. «La situation se détériorera à l’avenir et pour plusieurs raisons nous devons continuer à suivre la situation de près et s’il le faut, prendre d’autres mesures au gouvernement», a-t-il soutenu.

Auparavant, il a attribué l’augmentation des prix à la poussée inflationniste de par le monde, accentuée d’une pression sur l’offre et une augmentation de la demande. «Le prix du pétrole et des commodités, ainsi que les facteurs climatiques, politiques, et spéculations expliquent aussi tout cela. Comme Maurice dépend beaucoup des importations, nous devons subir&nbsp toute cette hausse. La raison pour laquelle, le gouvernement est venu avec une série de mesures, car nous sommes conscients que la situation n’est pas facile. Mais cela est en dehors de notre contrôle», a-t-il conclu.

Après ses débuts en 1999 à Port-Louis, Grant Thornton compte aujourd’hui une centaine d’employés. Au coût de quelques Rs 28 millions, le cabinet occupe aujourd’hui trois étages de l’Ebène Tower&nbsp qui comprend, entre autres, espaces bureaux, un centre de formation haut de gamme et un gymnase dernier cri.

Prenant la parole, Raj Thacoor, le Managing Partner de Grant Thornton Mauritiu, a déclaré que le cabinet est prêt à affronter l’avenir avec plus d’optimisme. «Le futur est encore plus prometteur qu’auparavant. Nous sommes entièrement conscients que nous devons courir et très vite afin d’être toujours en avant, tout en gardant en tête que la survie des firmes de comptabilité est seulement possible quand le code d’éthique n’est pas négligé», a-t-il expliqué.

Peter Bodin, le président de Grant Thornton International (GTI), était également présent pour l’occasion. A sa première visite dans l’île, il a salué l’hospitalité mauricienne et a souhaité que la prochaine réunion régionale de GTI puisse se faire à Maurice. Il a ajouté que son plan vise à s’installer dans 14 pays de la région Afrique durant ces cinq prochaines années et d’étendre ses activités dans huit autres pays cette année. Ainsi qu''''à viser 40 autres dans les années à venir.

&nbsp

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires