Pravind Jugnauth : « Nous ne pouvons être solidaires de Maya et rester au gouvernement »

Avec le soutien de

Le leader du MSM a expliqué que la démission des membres de son parti est motivée par leur mécontentement par rapport à la décision de la commission anti corruption d’arrêter et d’inculper la ministre de la Santé, Maya Hanoomanjee. Il a dit sa loyauté envers le Premier ministre et l’Alliance de l’Avenir.

Les ministres du Mouvement socialiste militant (MSM) qui ont démissionné de leurs fonctions l’ont fait par solidarité avec la ministre de la Santé, Maya Hanoomanjee. « Nous sommes solidaires à 100 % de Maya Hanoomanjee. Nous ne pouvons dire que nous sommes solidaires de notre collègue et en même temps rester au gouvernement », a déclaré Pravind Jugnauth.

Pravind Jugnauth laisse comprendre que c’est la décision de l’Independent Commission Against Corruption (ICAC) d’arrêter et d’inculper l’ex-ministre de la Santé qui a motivé la démission des ministres du MSM.

Déplorant ce qu’il appelle la façon de faire des enquêteurs de l’ICAC, le leader du MSM a déclaré que Maya Hanoomanjee a subi une injustice flagrante. Pravind Jugnauth a dit qu’il est convaincu de l’innocence de l’ancienne ministre de la Santé, même s’il trouve qu’elle n’avait d’autre choix que de démissionner.

« Selon nos principes, dans le MSM, quand il y a une accusation provisoire contre un ministre, celui-ci n’a d’autre choix que de démissionner. Bien que nous soyons convaincus de l’innocence de Maya Hanoomanjee, elle a dû démissionner », a déclaré le leader du MSM.

Il a ajouté que Maya Hanoomanjee n’a pas démissionné aussitôt son inculpation parce qu’il avait donné des instructions pour que rien ne soit fait avant son retour au pays.

Pravind Jugnauth a tenu à souligner qu’il entretient des relations cordiales avec ses alliés, particulièrement le Premier ministre. Il dit s’être entretenu avec le chef du gouvernement au téléphone et avec le vice-Premier ministre, le Dr Rashid Beebeejaun. « J’ai discuté avec le Premier ministre et je lui ai expliqué notre position et j’ai eu une rencontre amicale avec le Premier ministre par intérim », a-t-il révélé.

Le leader du MSM a souligné que seulement les six ministres de son parti ont démissionné. Il a appelé les autres nominés de sa formation de rester en poste. « Le MSM fait partie de l’alliance de l’Avenir. Nous sommes toujours loyaux envers le Premier ministre », a-t-il déclaré.

Pravind Jugnauth a rappelé qu’en mission à l’étranger, il a suivi de près ce qui se passait à Maurice. « A mon retour je me suis renseigné sur la façon d’agir de l’ICAC. Je laisse l’ICAC à ses responsabilités. Je crois dans la justice et je laisse le cas entre les mains de la justice », a-t-il déclaré avant de refuser à commenter davantage l’enquête de l’ICAC sur l’affaire MedPoint.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires