Pravind Jugnauth : « Navin Ramgoolam fait diversion avec la réforme électorale »

Avec le soutien de

Pour le leader du MSM, tout le débat autour de la réforme électorale est un moyen pour le Premier ministre de faire oublier les priorités du pays. Pravind Jugnauth qui a animé une conférence de presse, ce vendredi 3 février, doute des intentions de Navin Ramgoolam. Il appelle, au contraire, à l’introduction d’un projet de loi.

La réforme électorale n’est pas la priorité. C’est ce que pense le leader du Mouvement Socialiste Militant (MSM). En effet, Pravind Jugnauth s’inquiète surtout de la détérioration de la situation économique et sécuritaire dans le pays. Du coup, il dit ne pas vouloir s’attarder sur la réforme électorale pour ne pas faire le jeu de Navin Ramgoolam.&nbsp&nbsp

Lors de sa conférence de presse, ce vendredi 3 février 2012 au Sun Trust Building, s’est appesanti sur les difficultés économiques que se profilent à l’horizon. « La réforme électorale est une question importante, explique-t-il, mais ce n’est pas la priorité des priorités ». Et de tacler l’équipe gouvernementale : «Le Premier ministre et son ministre des Finances ont pris des engagements avec le budget 2012. Mais jusqu’ici aucune mesure n’a été présentée par Xavier Luc Duval avec les dangers qui se profilent à l’horizon.»

Sur sa lancée, le député de la circonscription numéro 8 en profite pour dénoncer « l’insécurité qui gagne du terrain » et « les gaspillages qui continuent de plus belle sans que le gouvernement ne réagisse », selon l’ancien ministre des finances. La liste des inquiétudes, si ce ne sont des remontrances de Pravind Jugnauth, est longue : fraude, corruption, népotisme et clientélisme.

Même s’il préfère se concentrer sur « les vraies priorités » pour ne pas « faire le jeu de Ramgoolam », l’ancien ministre des Finances se laisse aller à quelques commentaires sur la réforme électorale. « J’ai écouté les différents discours de Navin Ramgoolam ces derniers temps. Il utilise les plateformes apolitique pour parler de la reforme électorale. Il n’a que ça en tête. S’il veut vraiment changer les choses qu’il vienne de l’avant avec un projet de loi, avant de lancer un débat national sur la réforme. Ce sera à la population de décider du sort de cette proposition», critique le leader du MSM.&nbsp

Au sujet de l’épineuse question du Best Loser System, Pravind Jugnauth a fustigé le double langage du Chef du gouvernement. « A plusieurs reprises, le Premier ministre se dit pour l’abolition de ce système, et trouve inacceptable de dévoiler son appartenance à une communauté pour se porter candidat aux élections générales, avant de changer d’idée juste après le rassemblement des membres de la communauté musulmane à Plaine-verte vendredi dernier. Le Premier ministre devait dire que ce système maintient l’équilibre», s’insurge Pravind Jugnauth.

Quant au rapport Sithanen, que le leader orange n’avait pas encore commenté, c’est une déclaration que sert Pravind Jugnauth : « Le rapport Sithanen ne propose rien de nouveau. Sauf concernant le retrait du Best Loser System. » Et de lancer la balle dans le camp travailliste : « Mais vous avez entendu Navin Ramgoolam se prononcer sur ce rapport ? Ou sur le rapport du Pr Guy Carcassonne ? ». En revanche, à une question de la presse sur la position de Paul Bérenger sur la reforme électorale, Pravind Jugnauth donne raison au leader de l’Opposition. Avant d‘ajouter que le MSM est favorable à la présentation d’un projet de loi sur la reforme électorale.

&nbsp

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires