A Poudre-d’Or : Il menace de faire transférer les supérieurs de sa belle-fille policière

Avec le soutien de

Patrouiller serait une tâche bien trop «indigne» pour cette jeune Trainee Woman Police Constable. Du moins, c’est ce qu’estime le père de son fiancé, qui, jeudi, aurait débarqué au poste de Poudre-d’Or, où opère sa bru et y aurait menacé les supérieurs de la jeune recrue, de les faire transférer.

Le sub-inspector (SI) en charge du poste de police ainsi qu’un sergent ont fait une déclaration contre lui. Suite à une concertation avec les responsables de la Northern Division, une enquête sur fond de «molesting police officer whilst in uniform on duty» a été initiée. Dans les milieux proches de la police, on laisse entendre que des officiers sont extrêmement révoltés par le comportement de cet habitant de Laventure. Ils soutiennent que certaines personnes bénéficieraient de favoritisme en raison de leurs liens de parenté avec quelqu’un d’influent.

Selon une source proche de l’enquête, mercredi, le fiancé de la policière serait venu près du poste de police à moto, où il aurait vu sa fiancée patrouiller. Jeudi, vers 16 h 30, le beau-père de la policière serait venu au poste de police. Il disait vouloir parler au sergent en charge du shift sur lequel travaille sa bru. L’homme se serait mis à hurler après le SI, vociférant que sa belle-fille n’était pas faite pour aller en patrouille.

Les officiers présents auraient vainement essayé de lui faire comprendre que tous les policiers se devaient d’accomplir cette tâche. Mais, le beau-père ne l’aurait pas entendu de cette oreille. Avant de quitter le poste, il se serait vanté de ses liens avec un haut gradé de la police, pour ensuite menacer les officiers de les faire transférer sous peu. Révoltés, ces derniers, après avoir rapporté l’incident à leurs supérieurs, ont fait une déclaration contre l’habitant de Laventure.

Des sources proches de l’enquête laissent entendre que la jeune recrue, qui fait partie de la force policière depuis environ un an et demi, n’était pas en fonction au moment de l’incident. A la lueur des événements, dans les milieux de la police, l’on s’interroge sur le transfert d’un autre sergent - alors en poste à Poudre-d’Or - qui avait étrangement eu lieu quelques heures après une altercation avec cette même recrue, en novembre dernier.&nbsp&nbsp&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires